AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Une piéce pour moi, pour toi et pour le Roi - Fernand

 :: Pas de quartiers :: Cimetière :: V.5 :: Présentation Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Invité
Lun 5 Déc - 18:55
Invité
Invité
Invité
Fernand Lahoule

   
51 ans

   
Au alentour du 15 février

   
France, Le Havre

   
Capitaine Corsaire au service de sa Majesté

   
Célibataire

   
Une femme à chaque port, voir deux

   
Cachet royal

   
FT.Hugh Jackman

   
© caf_powinc
Salut toi
PSEUDO: Ici.
    ÂGE: Ici.
   COMMENT AS-TU TROUVE LE FORUM? Ici.
   DERNIER MOT? Ici
Caractère


Il est avant tout un individu réglé et organisé. Actif, épanoui et entreprenant, il est conscient dans la vie de tout les jours, comme dans un combat,  de la dur réalité des choses. Il sait lorsque l'adversaire est plus puissant que lui et pour cause, ce n'est qu'un homme. Homme de la mer et fin stratège avant tout, il ne fait pas de faux pas même s'il déteste savoir qu'une personne peut-être plus avantagé que lui. Un savoir-faire expérimenté, une cohérence qui lui permet de savoir prendre la problématique dans le bon sens du terme et de la résoudre facilement. Il sait ordonner ses envies, autant que ces hommes, mettre de l'ordre et hiérarchiser le tout est primordial. Il a une totale confiance en lui, peut être trop parfois, ce qu'il prend conscience rapidement. Il éprouve une aisance dans ce monde un peut perdu. Des ambitions sans limites, un homme qui aime relever les défis. Il sait ce qu'il désire et comment l'obtenir.

Plutôt excentrique, on l'apparente à un comportement arrogant, qui peut laisser un ton d'agacement chez certaine personne. Il prétend être affecté à une place de choix dans le monde qui l'entoure et pour cause, la piraterie sans la potence. Il est près à faire n'importe quoi pour se mettre en valeur. Doté d'un énorme talent du persuasion ou encore de meneur, tout cela est renfloué par son talent du langage, il a la justesse des mots et la droiture qui va avec. Il sait montrer ce qu'il désire le plus, montrer ses intentions, persuader dans une conversation l'exactitude de l'illusion qu'il tente d'implanter. C'est un fait, le mensonge est chez lui d'une facilité accablante, c'est un véritable beau parleur, une personne qui vous ferez croire à mont et merveille, mais qui vous aura belle est bien menti. Travailleur acharné, il est ordonné, c'est un classeur ambulante, toutes ses idées sont classées de telles sortes à ce qu'elles soient rationnelles. Il est un homme qui aime à ce qu'on lui dise que son travail soit bien fait et propre. Il sait qu'il sera toujours conforme aux règles que l'on lui ordonne de respecter, enfin quand les siens ne passe pas en priorité parfois.

C'est un homme d'honneur et de principe louable; et cela malgré sa profession plutôt crapuleuse. Tuer est pour lui la moins bonne des solutions, il sait ce que la mort engendre et ne la souhaite à personne, même pas à son pire ennemie, enfin peut être que si, c'est une question de relativité .... En tout cas, même si son métier le rapproche souvent  lui et ces compagnons de la mort, il prend soin de ces hommes du mieux qu'il peut, où du moins tant qu'ils le méritent.

   
Si un jour tu te retrouves devant un gars en train de se faire agresser par deux hommes, que fais-tu? Cela dépend de nombreuses choses, mais principalement, je cherche à savoir la raison, puis si celle-ci n'est pas louable, je viendrai sans doute à m'interposer, mais si la personne le mérite, peut être viendrais-je à participer.
   As-tu déjà tué? Dire que non serait mentir, mais mon statut ne me le permet plus vraiment, donc j'évite d'aborder trop le sujet. Malgré cela, les nombreuses fois où je suis passé à l'acte, étaient surtout des cas de légitime défense, maintenant si je devais ôter la vie de nouveau, cela serrait sans doute dans le même contexte.
   Crois-tu aux créatures surnaturelles? Effectivement, j'y crois et j'ai vu des choses que je ne serais expliqué, serte ce n'était pas clairement descriptible et mon état était peut-être trouble sur le moment, mais ces choses étaient là, belle et bien vrai comme vous et moi. Je ne suis guère croyant comme la plupart des continentaux, car ma seule fois est à la Mer à qui je dois tout, ou presque. Je crois en la véracité des prêtres et prêtresses, même si certain n'y voit que de la fumée, mais pas moi.

   
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Lun 5 Déc - 18:55
Invité
Invité
Invité


© Clarke


"La passion et les rêves sont comme le temps...rien ne peut les arrêter.Et il en sera ainsi tant qu'il y aura des hommes prêt à donner un sens au mot : Liberté"
Fernand Lahoule - 1639

En ce qui concerne mes origines, je suis né ici ou bien là-bas, enfin personne ne le sait. Je fus un enfant des rues, un que l'on dépose devant une porte avant de partir et qui n'a jamais connu que lui-même, un enfant qui s'est fait tout seul.

J'ai grandis dans un orphelinat relativement glauque du Havre, un de ces refuges pour enfants qui n’hésitait pas à l'époque d'en faire disparaitre un tué ou même vendre) pour subvenir aux autres ou encore, qui ne prêtait même pas attention quand l'un ne revenait pas. L'hygiène laissait à désirer et le seul signe avant-coureur nous permettant de savoir si on risquait quelque chose, était l'état des rats. Ces nuisible étaient partout et avec eux, on était sûr de savoir si on aller tomber malade. Tant qu'il n'y en avait pas de morts, on ne risquait rien, sinon un brin de ménage était plus qu'envisageable. De plus, il n'était pas rare de trouver au pied de le port un cadavre, le plus souvent laissé là par des bandits qui sévissaient dans la rue ou par d'autre loubard imbibé d'alcool provenant de la taverne u port non loin de là. À chaque fois, c'était pour ainsi dire l’euphorie, il y avait toujours quelque chose à ramasser, des nouvelles bottes à revendre, de l'argent, des bijoux. Pour certain, cela n'est pas une vie pour un enfant, mais pas dans ce quartier. Que l'on était un gamin ou un adulte, cet endroit était plus dangereuse que n'importe quel jungle, c'était un véritable nid à coupe-jarret. Celui qui affirmait être à son aise dans ce quartier était soit un beau parleur, soit un fou, et encore, on avait déjà vu des fous trépassés des pires méthodes qu'il soit.

Enfin bon, j'avais quand même passé quatorze ans de ma vie dans ce trou à rat. Du moins, même si vers la fin, ce ''trou'' n'était qu'une cachette en cas de coup dur. Arrivé un temps, vint les petits boulots. Espionner un tel, jouer les coursiers, décharger un navire, tous les trucs faciles et fastidieux étaient pour ma poire. Je n'avais pas à me plaindre, c'était simple, plutôt bien payé et pas trop dangereux quand on savait y faire. Il est vrai qu'avec le temps, certain boulot étaient plus faciles que d'autres, de même des opportunités différentes s'étaient aussi ouvert à moi. Vers mes seize ans, c'est en sortant vivant d'une banale bagarre de taverne que je me rendis compte que j'avais tué pour la première fois. Cela me fit bizarre sur le coup, mais ce fut pour me protéger, pourtant, j'en perdis mes tripes dans une ruelle à quelques mètres de mon méfait. En tout cas, j'avais impressionné plus de personnes que je le croyais, étant données que j'avais sans vraiment le vouloir trucidé un mec très peu apprécier de certaines personnes. J'avais sans nul doute attiré les foudres de certains, mais aussi les faveurs d'autres par la même occasion. Et quelles faveurs.

C'est donc à peine à l'âge dix-sept ans que j'ai attiré l’œil d'un trafiquant en tous genre. Un excentrique cherchant à jouer les mentors pour impressionner ces collègues, chose que j'appris que bien trop tard. Pour dire vrai, c'est surtout sur les meilleurs traits de la profession qu'il s'attarda pour me graisser la patte, l'argent. Chose qui au final marcha, car je finis par devenir son disciple et accessoirement son garde du corps, larbin et tête de Turque. Il me forma et me fit prendre part à de nombreux trafiques. Des coups plus où moins gratifiant, des fois pleines d'entrain, d'autres non, mais je les fessais quand même sans broncher, sachant qu'un jour, je choisirais celle que je voulais vraiment faire.

Le temps passa et mon mentor passa à un degré supérieur dans ce que l'on pourrait appeler le banditisme, il choisit de devenir pirate. Usant de quelques fonds et de relations, nous vînmes avec quelques hommes à prendre de main de maître un navire à quai et en fîmes notre. Flotta alors l'étendard noir de mon mentor en haut du mât du navire fraichement dérobé.

Pendant des années, presque dix ans, je fus pirate, devant même quartier-maitre vers la fin avec l'expérience acquise. Étrangement, je finis même par devenir bien plus influant que mon propre mentor. Chose qu'il avait omis de me dire était qu'il n'avait aucune attention de me laisser la chance de prendre ça place, car avec le temps, ce qui fut son petit jeu, fit que je devins une gène pour lui, car il n'avait jamais imaginé que je puisse devenir aussi talentueux. C'est alors qu'il tenta de me tuer. Prétextantvouloir faire une escalesur notre port natale du Havre, chose qu'il ne fessait jamais en temps normale, il m'envoya à la place d'un autre pour une corvée en ville, et de par le bien de quelques hommes à sa bottes, il tenta de me trancher la gorge. Par chance, son coup, bien que bien fomenté ne marcha pas. Réussissant à convertir mes assassins avec d'autre rallié à ma cause ; et avec aussi une belle récompense, j’échappai alors à la mort. Me revoyant aussi bien entouré, pensant à tort que j'allais finir avec lui sur le champ, je préférai tenter un coup qu'il n'avait à peine imaginé. Voulant me faire de l'argent sur sa tête, je vins à profiter de la prime sur cette dernière pour le livrer aux autorités.

Paris risqué, mais réussi que je fis là. Laissant par la suite le choix aux hommes de suivre qui bon leur semble. Par la suite, je vins pour ma part, à quitter la piraterie et à venir offrir mes services à des marchands. Affrétant l'ancien navire de mon mentor dont je repris la tête avec quelques hommes, je décidai monter une petite compagnie d'escorte maritime qui en à peine sept ans vint à m'attirer les grâces de sa majesté. Le roi, de par une lettre de marque et suite à mes exploits, vint à faire de moi un corsaire au service de la couronne. J'acceptai la chose très rapidement et pris place sur un tout autre navire affrété par la couronne elle-même. De venant capitaine, chose que je suis encore, je navigue depuis au pour le roi, même s'il m'arrive encore de penser à moi et mes hommes un peu plus parfois.




Revenir en haut Aller en bas
Lun 5 Déc - 19:19
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Pirate
Date d'inscription : 03/12/2016
Messages : 73
Avatar : Karen David
Bienvenue parmi nous :D
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Lun 5 Déc - 19:22
Invité
Invité
Invité
Hugh Jackman folle

Bienvenue!

Tellement bon choix ♥️ Cette vague d'hommes, ça fait plaisir!
Bon courage pour la suite de ta fiche et si tu as des questions, n'hésite pas.
Revenir en haut Aller en bas
Lun 5 Déc - 19:56
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Administratrice pirate
Date d'inscription : 16/03/2015
Messages : 320
Localisation : Tortuga
Age : 24
Avatar : Phoebe Tonkin
Double compte : /
Bonjour et bienvenue sur ET UNE BOUTEILLE DE RHUM !
Bonne continuation pour ta fiche pompom J'ai hate de voir quel personnage se cache derrière le prénom de Fernand Lahoule !

Par contre, veille à relire ta fiche ou à la corriger sur BonPatron par exemple, car il y a déjà pas mal de fautes ^^


Nous sommes de ceux qui ne renoncent pas, des chiens enragés, des teigneux, des acharnés. Nous sommes de ceux qui comptent bien devenir capables de tout encaisser. Nous sommes de ceux qui établissent des stratégies dans l'obscurité pour reprendre la main, jouer selon leurs propres règles et forcer le destin.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Lun 5 Déc - 20:20
Invité
Invité
Invité
Merci de votre accueille,

Sinon n'ayez crainte, je sais que je peux faire quelques fautes, mais j'ai effectivement pas encore corrigé ce que j'ai déjà écrit ^^
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Lun 5 Déc - 20:34
Invité
Invité
Invité
Bienvenue grand-père ! Je vois que tu aimes les femmes autant que moi mdr Enfin moi je ne tombe pas dans le piège, je ne me marie pas !
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Jeu 8 Déc - 10:02
Invité
Invité
Invité
Hugh folle

Ce mec est tellement bave larmes

Bienvenue sur le forum et bon courage pour ta fiche wah
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Mer 14 Déc - 9:12
Invité
Invité
Invité
Des nouvelles Fernand? Il te reste encore six jours pour terminer ta fiche.
Si tu vois que tu as besoin d'un délai supplémentaire ou que tu as des questions, y'a aucun soucis coeur
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Mer 14 Déc - 17:08
Invité
Invité
Invité
Je travaille sur ma pres, et pour cause, j'ai postais ce qu'il manquait, je présume avoir fini, après il peut y avoir des choses à changer niveau histoire, mais c'est vous qui voyez. ^^
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Jeu 15 Déc - 17:57
Invité
Invité
Invité
Tu as terminé alors? On va s'en occuper alors ♥️
On fait au plus vite wah
Revenir en haut Aller en bas
Mar 27 Déc - 21:12
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Administratrice pirate
Date d'inscription : 16/03/2015
Messages : 320
Localisation : Tortuga
Age : 24
Avatar : Phoebe Tonkin
Double compte : /
Où en es-tu Fernand? :)


Nous sommes de ceux qui ne renoncent pas, des chiens enragés, des teigneux, des acharnés. Nous sommes de ceux qui comptent bien devenir capables de tout encaisser. Nous sommes de ceux qui établissent des stratégies dans l'obscurité pour reprendre la main, jouer selon leurs propres règles et forcer le destin.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
ET UNE BOUTEILLE DE RHUM :: Pas de quartiers :: Cimetière :: V.5 :: Présentation-
Sauter vers: