AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Un verre ça va, trois verres, bonjour les dégâts !

 :: Les Îles :: Port-Royal :: Auberge Le Grand Large Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Invité
Dim 4 Déc - 18:40
Invité
Invité
Invité

 

  © Clarke

 
Goûtant une dernière lampée de sa dernière cuvée de rhum, Keanu fit une moue satisfaite et se hâta de tout confiner dans des tonneaux avant de les sceller. Ce mélange spécial qu’il faisait avait un petit goût particulier et il veillait toujours à ce qu’il soit parfait. Il ne voulait pas qu’on ose un jour lui dire qu’il produisait là un vulgaire jus de pisse de chèvre. Le premier qui lui dirait ça, même pour rire, ou qui oserait en gâcher se verrait gratifier d’un avenant coup de poing dans les gencives sans même un avertissement. Il y avait des choses avec lesquelles ont ne plaisantait pas.

Chargement à bord, il fit voile vers Port-Réal. Cela ne lui prit pas bien longtemps, le vent soufflant dans la bonne direction. Une fois au port, il siffla un jeune garçon qui passait par là pour qu’il l’aide à porter les tonneaux. Pas qu’il ne pouvait le faire seul car il les portait aisément mais il irait ainsi plus vite. Payé de quelques pièces pour service rendu, le garçon ne traina cependant pas une fois sa besogne terminée et Keanu s’arrangea pour faire rouler les tonneaux vers la porte arrière de l’auberge.

Fais moi de la place Elianor ! Voilà la dernière cuvée !

Bien entendu il ne lui demandait pas d’aide. Juste qu’elle lui indique où entreposer les tonneaux. Elle était une femme et il ne voulait pas lui imposer un effort physique inutile. Une fois le tout rangé correctement, il lui tendit une gourde tout en souriant d’un air chaleureux sous sa grosse barbe qui lui donnait l’air d’un barbare d’un ancien temps. Il était peut-être temps pour lui de se raser un minimum. Juste histoire de tailler le buisson.

Tiens, goûte moi ça. J’ai modifié un peu la recette, on sent un peu plus les épices mais pas assez pour que ce soit écœurant ! Ou alors j’en ai trop bu et je sens plus la différence. Ton avis ?

Il la laissa avec la gourde et contourna le bar pour s’y installer, profitant que l’auberge ne soit pas encore bondée à cette heure là. Fesses posées sur un siège, il décrocha le ukulélé qui trônait jusqu’à présent sur son dos et le posa sur le plateau du bar pour ne pas être gêné. Pas encore d’humeur à jouer, il préférait d’abord se remplir l’estomac.

Qu’est-ce que tu me proposes de bon à manger ? Non, n’me dis rien. Apporte moi donc le plat du jour, ce sera parfait !

Rien de tel qu’un bon petit plat pour se remplir l’estomac avant de reprendre la route.


 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Lun 5 Déc - 10:42
Invité
Invité
Invité


Un verre ça va, trois verres, bonjour les dégâts!
Keanu, Elianor & Simza


Comme chaque jour, Elianor fit le tour de son établissement pour que tout soit en place lors des coups de feu lorsque l’auberge sera bondée. Tout fonctionnait bien, mais elle attendait avec impatience son fournisseur de rhum spécial pour pouvoir sortir le dernier petit chef d’œuvre que son cuisinier avait eu l’idée de créer. Qu’elle ne fut donc pas un plaisir quand elle entendit la porte arrière de l’auberge s’ouvrir.

Fais moi de la place Elianor ! Voilà la dernière cuvée !

« Tu arrives pile à l’heure ! »

Elianor rejoignit l’arrière pour lui indiquer de ranger les tonneaux près de la cuisine et non dans la réserve. Ils allaient très vite être utilisés et si le nouveau plat de son chef rencontrait le succès, elle allait devoir augmenter ses commandes à Keanu en espérant qu’il pourrait suivre la cadence. Ils trouvaient toujours un moyen, mais ils parleraient de cela quand le succès sera au rendez-vous. Ne jamais vendre la peau de l’ours avant de l’avoir tuer comme on dit !

Tiens, goûte moi ça. J’ai modifié un peu la recette, on sent un peu plus les épices mais pas assez pour que ce soit écœurant ! Ou alors j’en ai trop bu et je sens plus la différence. Ton avis ?

Curieuse et espérant que ce petit changement de recette ne gâche pas ces petits plants de succès, Elianor pris la gourde qu’il lui tendait pour y goûter une petite gorgée. Elle était peut-être une aubergiste, mais elle n’était pas très friande de l’alcool. Cependant, elle savait reconnaître un bon rhum et ces nouveaux parfums éveillés les papilles sans trop.

« Mmm, se sera parfait pour le soufflet, Keanu ! Merci. »

Sans lui en dire d’avantage, Elianor interpella un garçon de cuisine pour qu’il aille prévenir le cuisinier qu’ils pourraient effectivement faire ce dessert pour toute la journée grâce à cette nouvelle cuvée. Ce ajout d’épices allait donner encore plus de goût à ce nouveau dessert qui ferrait un tabac ! Du moins l’espérait-elle. Une association fraîcheur et rhum ne pouvaient que satisfaire ces clients avec cette chaleur extérieure.

Qu’est-ce que tu me proposes de bon à manger ? Non, n’me dis rien. Apporte moi donc le plat du jour, ce sera parfait !

Tiens, tiens… Keanu allait être son goûteur ! Le premier client à goûter leur dessert et à donner son avis, car il donnera son avis coûte que coûte. Elle allait lui faire une offre qu'il ne pourrait refuser.

« Je t’apporte ça, en plus d’un petit supplément. Offert par la maison celui-ci, car tu vas être le premier à le goûter et tu as intérêt à me donner ton avis et franc, car ton rhum a un important rôle à jouer dedans. »

Le laissant réfléchir à cette petite nouvelle qui flairer la bonne affaire si tout marchait bien, Elianor laissa Keanu un peu seul, le temps d’aller en cuisine pour lui amener le plat du jour et parler avec le cuisiner qui préparerait le soufflé glacé au rhum pendant que Keanu mangerait. Elle espérait que la fraîcheur du dessert tiendrait, car ce n’était pas encore très bien ajusté, mais elle faisait confiance à son chef. Elle apporta donc le plat du jour à Keanu.

« Voici le plat du jour : Croquettes de morue. Pour le dessert, tu auras l’honneur de goûter du Soufflé glacé au rhum et ne me demande pas comment il fait, toute recette est secrète, mais tu vas pouvoir apprécier ton rhum d’une autre façon. »

Revenir en haut Aller en bas
Lun 5 Déc - 20:10
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Pirate
Date d'inscription : 03/12/2016
Messages : 73
Avatar : Karen David

 

  © Clarke

 
[Ce n'est pas terrible mais je n'avais pas d'idée sur comment la faire rentrer dans le rp facilement. Je pense que ça ira mieux après, désolée ^^ ]

Le navire est au port depuis bien trop longtemps. Je me doute que le Capitaine doit avoir des affaires à régler mais je commence sincèrement à m'ennuyer. Sarh'il est parti avec la patron depuis deux jours. Il impressionne avec ses deux mètres et sa masse de muscles. J'en suppose donc que ce n'est pas une simple rencontre d'amis qui se manigance. Et ma curiosité aimerait tellement être assouvie...Je pourrais effectivement questionner mon frangin mais il n'est pas l'homme le plus loquace que je connaisse. D'autant qu'il n'y a pas mieux que lui pour garder un secret. User de mes charmes envers le Capitaine? Ah, je vois que ne me connaissez pas encore. Mais je préfère séduire avec mes lames que mon corps. Je devrais peut-être menacer le petit Jimmy. Nouveau mousse, il s'est déjà fait aimé par l'ensemble de l'équipage et on lui confie bien des tâches qui lui permettent de laisser ses oreilles traîner. Ce n'est pas une mauvaise idée mais avant toute chose, il faudrait le trouver.

C'est un homme et malgré son jeune âge, je suis persuadée qu'il est déjà en train de se payer de l'alcool à n'en plus finir ou de dépenser son maigre pécule avec une catin vérolée. Et je ne vais pas aller fouiller chaque bordel pour le retrouver. Autant voir à l'auberge s'il n'y est pas déjà. D'autant que j'ai faim et le poisson séché commence à m'insupporter. Autant faire d'une pierre deux coups.
L'établissement, comme à son habitude est plutôt rempli et je me fraye un chemin jusqu'au comptoir pour pouvoir passer commande auprès d'Elianor, la patronne. Elle est là justement, discutant avec un homme que je connais aucunement. Comme pour beaucoup d'autres. Je me pose à ses côtés. Détrompez-vous, je n'ai pas envie de bavasser mais l'aubergiste vient  de poser une assiette devant lui et sans aucune gêne, je viens prendre la moitié de sa croquette de morue.

"On partagera la prochaine fournée"

Seulement si j'en ai envie mais je garde la réflexion pour moi. Il me déplairait que la patronne me vire pour avoir chaparder dans l'assiette de l'inconnu. Même si je ne la suppose pas aussi susceptible. Il y'a bien pire que moi en ce moment dans la salle. D'un rapide coup d'oeil et après avoir attrapé la première bouteille que j'ai croisé, j'observe d'ailleurs les abrutis qui mangent ou boivent. Il y'en a peut-être un assez ivre à qui faire les poches avant de partir. Pas de Jimmy d'ailleurs...Diable...Avec un petit peu de patience il finira sûrement par pointer le bout de son nez.

 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Lun 5 Déc - 21:36
Invité
Invité
Invité

 

  © Clarke

 
Ce qui était bien avec Elianor, c’est qu’elle râlait rarement. Bien que Keanu ne prévoyait jamais réellement d’heure fixe, il venait souvent au même moment afin qu’elle puisse anticiper ses besoins. Se contacter n’était pas toujours facile mais l’hawaien venait souvent ici lorsqu’il n’était pas en mer. Ainsi elle pouvait lui indiquer la quantité de rhum désiré en temps et en heure. Cette fois-ci ne dérogeait pas à la règle et il s’amusa de la voir aussi « carrée » dans sa gestion du commerce.

Ca m’arrive, en effet !

Pour une fois, elle changeait l’emplacement du rangement des tonneaux. Bien que surprenant et discutable comme décision, il ne demanda rien et s’exécuta. C’était elle le client après tout et elle pouvait bien en faire ce qu’elle en voulait. Mais cela l’intriguait tout de même. Si elle comptait changer quelque chose, mieux valait qu’elle soit au courant et il la fit goûter cette nouvelle cuvée de rhum, observant l’expression de son visage alors qu’elle buvait. La crispation des muscles était toujours très parlante et même s’il n’était pas fin psychologue, il savait quelle tête faisait quelqu’un qui appréciait ce qu’il avait en bouche. Il fut donc soulagé de la voir aimé ce qu’elle goûtait. Toutefois, sa réponse lui fit hausser un sourcil interrogateur. Pourquoi parlait-elle de soufflé ? Parfois, Elianor aimait être mystérieuse et il ne voulait pas lui gâcher ce plaisir.

Installé au bar, il attendait impatiemment d’avoir quelque chose à se mettre sous la dent. Quelque chose de comestible bien entendu. Bien que peu difficile, il commençait à saturer du poisson. La viande se faisait rare. Mais il ne voulait pas imposer son envie soudaine d’un bon steak bien saignant. Eleanor se voulait d’humeur généreuse aujourd’hui et comptait bien lui offrir un supplément. L’histoire du rhum l’intriguait de plus en plus.

T’es bien mystérieuse aujourd’hui dis donc… T’essaie de m’empoisonner c’est ça ?

Il lui sourit d’un air amusé et curieux et attendit sagement qu’elle revienne avec le plat promis. S’accoudant au bar, il promena son regard sur la salle, perdu dans ses pensées. L’endroit semblait bien tourner mais il le trouvait parfois un peu trop sage, aimant les ambiances un peu plus prononcées. C’était néanmoins sans doute mieux pour elle et ses employés. Personne n’aimait ramasser les cadavres ou réparer les lieux tous les jours. Peu après, Eleanor refit une apparition avec le plat du jour. Du poisson. Raté pour la viande. Malgré tout, Keanu ne fit pas la fine bouche. Il avait faim ! Elle lui annonça alors ce que serait le dessert. C’était donc à ça que servirait le rhum mais il n’était pas convaincu du résultat. L’alcool était fait pour être bu…

Merci ! T’en as de drôles d’idées pour les desserts… Faut voir ce que ça donne.

Sans avoir le temps de goûter au plat, il fut surpris de voir que quelqu’un l’avait devancé. Une jeune femme se tenait là, à côté de lui, et piquait dans son assiette comme s’il s’agissait de la sienne. Keanu haussa des sourcils étonnés, observant cette sans-gêne. Il avait l’impression de se voir, mais au féminin. Cette nonchalance et ce toupet le caractérisait bien et il se mit soudainement à rire. Pas un rire moqueur mais un rire amusé. Il lui sourit et secoua la tête avant de pincer les lèvres.

J’ai jamais vu quelqu’un manger une croquette empoisonnée avec autant d’appétit…  Va p’t’être falloir appeler le toubib. J’ai quelques compétences en méd’cine ceci dit.

Ce n’était bien sûr pas vrai mais qu’en savait-elle ? Il prit le temps de l’observer. C’était un beau brin de fille et il se demanda comment il avait pu ne pas la remarquer avant qu’elle ne soit dans son assiette.

A quel nom je dois mettre la note du médecin d’ailleurs ?

Il aimait mettre un nom sur un visage. Peut-être ne lui donnerait-elle pas son vrai nom mais qu’importe. C’était toujours mieux que de l’appeler « voleuse de croquette ». Reposant le regard sur Elianor, il se mit à sourire.

Je crois que tu as un deuxième goûteur pour ton dessert…

Il tourna alors la tête vers la voleuse, plissant légèrement les yeux dans une moue espiègle.

Enfin… si ça te dit toujours de partager, bien sûr…


 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Mar 6 Déc - 14:06
Invité
Invité
Invité


Un verre ça va, trois verres, bonjour les dégâts!
Keanu, Elianor & Simza


D’un discret geste Elianor salua la nouvelle arrivante et esquissa un sourire amusant lorsqu’une croquette de morue de l’assiette de Keanu disparu pour être mangée par cette dernière qu’elle connaissait depuis quelques mois. C’est bien pour ça qu’elle ne dit rien et que le geste l’amusa, ce n’était pas grand-chose. Par contre, la bouteille, elle allait la payer. Elle ou Keanu. Qui sait, peut-être que son ami marchand lui payera la note… Enfin si Eli ne le tue pas avant selon ses dires. Elle fit mine de le frapper avec le chiffon du comptoir pour l’avertir avant de le ranger.

« Cesse de dire des bêtises. Même si à ce rythme la note du médecin tu la mettras à ton nom. »

Néanmoins, elle approuva les dires de Keanu sur le dessert si Simza était d’accord. Quelque chose lui disait qu’elle le serait pour ne rien payer, mais un regard de sa part sur la bouteille que la pirate tenait suffit pour lui faire comprendre qu’on lui payera cette bouteille. A elle de décider si elle payera ou si elle ferra payer Keanu… M’enfin, ça c’était leur décision. Elianor les laissa finir le plat du jour tranquillement et faire connaissance tandis qu’elle retournait s’occuper de l’auberge et saluer les nouveaux clients qui venaient d’arriver. Lorsqu’Elianor revint, se fut pour leur apporter le fameux dessert quelques minutes après qu’une des serveuses les aient débarrassé de leur assiette vide.

« J’espère que vous vous êtes décidés. Voici la nouvelle création du chef : un soufflé glacé au rhum. Le rhum de Keanu. » Précisa-t-elle pour Simza, non pas pour flater le marchand, mais plutôt pour s’amuser intérieurement de le voir peut-être se pavaner devant la pirate et de le voir se prendre un râteau au bout d’un moment. « Allez-y, donnez-moi votre avis. »

Eli s’accouda sur le comptoir et attendit sagement leur verdict qui ne devrait pas être mauvais, l’espérait-elle. Le chef, les commis de cuisine et elle-même l’avaient goûté avant de le proposer aujourd’hui à la clientèle et ils avaient tous bien aimés. Il restait juste à voir si le nouvel ajout d’épices dans le rhum était trop fort, mais de ce qu’elle en avait goûté, elle penchait plus pour une accentuation agréable et subtile des arômes. Quoique les goûts et les couleurs ne se discutent pas…

Revenir en haut Aller en bas
Mar 6 Déc - 20:58
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Pirate
Date d'inscription : 03/12/2016
Messages : 73
Avatar : Karen David

 

  © Clarke

 
Aucun des deux ne s'offusquent réellement de mon comportement. Je suppose qu'Elianor apprécie qu'on s'intéresse à sa cuisine. Puis je l'ai toujours trouvé patiente. Sûrement faut-il l'être pour travailler dans une auberge pleine de pirate. Ou passer son temps à servir autrui. L'étant moi-même, je sais à quel point les gens peuvent être agaçants. Comme ce géant, à côté de moi qui semble s'amuser de mon attitude. Bien la première fois que je fais rire. Je pourrais être heureuse de ne pas avoir réveillé son courroux mais je préfère de la colère plutôt qu'on se paie ma tête. D'autant qu'il a l'air de me prendre pour une imbécile. Je lui affiche un sourire désolée. Oui, je suis presque désolée pour lui qu'il soit aussi niais. Je manque d'humour? On va dire que je suis plutôt réservée. Je ne m'amuse pas avec le premier venu. Et comme je ne suis pas du genre à me sociabiliser facilement, autant dire que mon rire ne retenti guère souvent.

"Mais la note du médecin sera à ton nom. Tu m'as l'air assez aimable pour venir en aide à une demoiselle sans le sous. Tu devrais lui payer le repas d'ailleurs, je suis sûre que le Bon Dieu te le revaudra."

Oui, je me paie sa tête. Mesquine? Non, le petit sourire sur mon visage est juste moqueur. Et comme Jimmy n'est pas là, il faut bien que j'ennuie quelqu'un alors si je peux tester les limites d'un étranger, autant le faire. Puis j'aimerais bien qu'il me le paie ce repas. Avec un peu de chance, je suis tombée sur un charmeurs de dame ou un gars facile à avoir.
Elianor nous apporte un soufflé glacé au rhum. Prenez moi pour une idiote mais je ne comprend pas la moitié du nom du dessert. De la nourriture, c'est de la nourriture. Je n'ai jamais compris pourquoi on s'amusait à donner de drôle de nom à son plat. L'ennuie sûrement. Passer sa vie à mélanger des ingrédients ne doit rien avoir de palpitant. Je fini par tirer l'assiette vers moi, attrapant la cuillère que mon hôtesse à donné pour goûter son dessert. Ce n'est pas mauvais et il me semble que le rhum est le même que celui dans ma bouteille. Mais je ne suis pas assez fine gourmet pour m'avancer.

"C'est plutôt bon, Elianor. Pas sûr toutefois que les ivrognes que tu sers à longueur de journée sachent l'apprécier."


 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Mer 7 Déc - 21:30
Invité
Invité
Invité

 

  © Clarke

 
Décidément, entre Elianor et la nouvelle arrivante, Keanu était à la fois bien entouré et bien menacé. Elianor menaçait de le frapper à coups de torchon et la nouvelle semblait plus intéressée par le contenu de son assiette que par sa présence. Une profiteuse, à coup sûr. Mais qui ne manquait pas d’audace. Ce n’était qu’un petit bout de femme, même assis il la dépassait encore un peu, mais elle avait un panache particulier. Du genre qui ne se laissait pas faire. Et qui vous démontait la mâchoire d’un coup de coude bien senti si vous aviez l’audace de la contredire. Il ne la connaissait pas mais il le sentait. Il observa rapidement les deux femmes pour essayer de savoir si elles se connaissaient mais cela n’avait pas l’air d’être le cas. Ou alors elles le cachaient bien.

Il reposa les yeux sur Elianor qui, même si elle avait répliqué avec humour, était peut-être vexée de la boutade qu’il avait faite. A vrai dire il ne critiquait pas du tout sa cuisine, essayant simplement de piéger la femme pique-assiette. Mais il n’avait pas pensé que son amie pourrait mal le prendre. Ses plats étaient toujours très bons. En tout cas, qu’elles se connaissent ou pas, l’histoire du médecin avait la même finalité : c’était pour sa propre pomme. Pire encore, la jeune femme lui demandait carrément de lui payer le repas. Sa façon de le demander était particulière et il haussa un sourcil avant de sourire. Oui, elle se moquait de lui, il le sentait. C’était sans doute un juste retour des choses.

Je préférerais que ce soit toi qui me le rende et pas Dieu… Toi tu existes au moins. Le repas je le paye déjà et comme t’as piqué dans mon assiette, on peut dire que je te l’ai payé. Peut-être même que je pourrais te payer la bouteille… si tu fais quelque chose pour moi !

Offrir des choses, cela lui arrivait. Fréquemment même. Mais il évitait d’être le dindon de la farce trop souvent. Il savait qu’il pourrait ne jamais la revoir et donc oublier cette potentielle dette. Il ne voulait pas non plus l’effrayer et la faire fuir avant même d’avoir proposé ce qu’il avait en tête. Elianor le sortit de ses pensées lorsqu’elle apporta le dessert. Maintenant il comprenait mieux l’usage de son rhum même s’il trouvait ça étrange comme idée. Mais pourquoi pas. Il n’eut cependant pas le temps de s’emparer de la cuillère car l’étrangère la lui avait déjà subtilisée. Il l’observa alors goûter, terminant pour sa part son assiette qu’il fit passer avec une gorgée de rhum.

La jeune femme semblait apprécier ce qu’elle goûtait sans pour autant en faire toute une éloge. Il en profita pour lui piquer la cuillère des mains et goûta à son tour le nouveau désert. Prenant le temps de mastiquer un peu, il finit par faire une moue appréciative, plutôt satisfait du rendu. A l’énonciation du plat il n’avait pas été convaincu mais désormais il trouvait que c’était une très bonne idée.

Je trouve ça très bon ! Et frais ! Et je n’dis pas ça parce qu’il s’agit de mon rhum ! C’est plutôt original… Sûr que les ivrognes ne seront pas de bons clients mais… j’pense que tu peux te trouver une clientèle un peu plus… classieuse disons. Et puis… peut-être que ça fera connaître encore plus mon rhum !

Hé, fallait pas perdre le nord ! Il reposa les yeux sur la nouvelle venue tout en continuant de prendre quelques cuillérées de dessert.

Au fait… Notre seconde goûteuse a un nom ?


 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Sam 10 Déc - 11:52
Invité
Invité
Invité


Un verre ça va, trois verres, bonjour les dégâts!
Keanu, Elianor & Simza


Elianor esquissa un sourire amusé en écoutant l’avis de Simza. Il est vrai que ces clients-là n’allaient probablement pas pouvoir apprécier tous les arômes et les subtilités se dégageant de ce nouveau dessert, mais d’un autre côté Eli se refusait à brider son chef. Elle lui laissait donc sa liberté créatrice tant que ces plats étaient bons, appréciés et qu’ils rapportaient un minimum. Ce dessert pourrait l’être doublement. L’avis de son fournisseur de rhum finit par la convaincre définitivement.

« Je ferrais part de vos précieux avis aux chefs. Merci ! Et si ça marche Keanu, tu vas devoir suivre la cadence, car je risque d’augmenter ma commande. »

Peut-être pas tout le temps, c’est sûr. Ils devront discuter de la meilleure saison pour cela et débattre chiffres, mais ce n’était ni le moment ni l’endroit. Ils n’étaient pas seuls et Elianor aimait laisser les personnes terminer leur repas avant de parler de quoique ce soit de sérieux. On réfléchit mieux le ventre plein.

« Si vous voulez autre chose, n’hésitez pas, mais avant assurez-vous de pouvoir payer. Sinon, il y a toujours de la place dans les cuisines pour faire la plonge. »

Rien que la menace de les faire travailler fonctionnait en général pour que les clients évitent de trop commander s’ils n’en avaient pas les moyens, aucun avait envie de faire autre chose que leurs pillages –pour les pirates bien sûr-. Elle n’avait encore jamais eu de soucis avec Keanu et Simza, mais c’était en quelque sorte le protocole de la maison, Eli le rappelait souvent à tout le monde. Ils étaient tous logés à la même enseigne pour ça.

Au fait… Notre seconde goûteuse a un nom ?

Tout en se servant un verre d’eau –toujours restait sobre lorsqu’on travail, encore plus dans une auberge- Elianor les laissa discuter entre eux, une pointe de malice dans le regard. Elle se demandait si Simza allait dire la vérité à Keanu ou si elle allait jouer avec lui pour mieux le duper ou tout simplement pour se divertir. Et comment allait finir cette rencontre, surtout lorsqu’il allait savoir que Simza faisait partie de l’équipage du Neptune. Il n’y a pas à dire, elle était vraiment curieuse et impatiente de voir ça !  

Revenir en haut Aller en bas
Dim 18 Déc - 16:34
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Pirate
Date d'inscription : 03/12/2016
Messages : 73
Avatar : Karen David

 

  © Clarke

 
Mon sourcil s'arque lorsque le géant vient à me proposer la bouteille en échange d'un service. Voilà qu'il a attisé ma curiosité ce dénommé Keanu. Oh, je ne manque pas de pièces, loin de là. Et je sais rapidement me faire une petite fortune...Avec tous ces ivrognes, il me serait facile d'attraper une bourse furtivement. Je suis plutôt agile et rapide à défaut de posséder autant de muscle que le drôle de bonhomme à côté de moi. Puis les deux sabres à ma ceinture dissuadent souvent ceux qui voudraient se défendre. D'ailleurs, je me demande si la mission qu'il veut me confier est intéressante. Certes, cet étranger peut être en train de me faire une proposition lubrique, les vicelards ne manquent pas dans cette auberge mais j'ai des doutes. Il a l'air d'avoir un instinct de survie. Puis rien ne me coûte de demander.

"Mais tu suis les pas du Seigneur. Tu n'offres que si on te donne en échange. Je peux t'aider si tu y tiens tant toutefois ne compte pas sur moi pour te tarir d'éloges hypocrites. Je suis sûre que tu peux trouver quelques dames plus disposées à le faire que moi, en échange de deux ou trois piécettes évidemment."

Et en parlant d'homme à femme, le petit Jimmy vient de rentrer en excellente compagnie. Si on aime les véroles, je suppose. Je vais attendre qu'il soit plus saoul pour lui tirer les vers du nez voire seul. Ce qui ne saurait tarder...Quoi que...J'ai bien envie de savoir ce que me veut l'autre géant. Avec un peu de chance, je vais enfin pouvoir m'amuser un peu.

"Simza. Et si tu te poses la question mon grand, oui c'est mon vrai prénom. Je suppose que c'est l'essentiel que tu dois savoir. Maintenant dis moi ce que tu as à me proposer."

Un homme titube vers le comptoir avant de s'écrouler, ivre mort. Sans vraiment me soucier de l'avis de la patronne ni de l'inconnu, je viens lui prendre sa bourse. Je n'ai pas d'honneur? Il faut savoir se protéger. La loi du plus fort, vous connaissez sans aucun doute. Je fini par lancer la bourse à Elianor.

"J'ai toujours de quoi payer. Monsieur nous offre la bouteille." dis-je en désignant ma victime. Je mettrais ma main à couper que pareil pochtron à une ardoise aussi grande que mon nouvel ami.

 
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
ET UNE BOUTEILLE DE RHUM :: Les Îles :: Port-Royal :: Auberge Le Grand Large-
Sauter vers: