AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

"Les ennemis de la couronne sont mes ennemis !" - William Ollton

 :: Pas de quartiers :: Cimetière :: V.4 :: Fiches refusées Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Invité
Mar 5 Jan - 21:34
Invité
Invité
Invité


NOM: Ollton . PRENOM(S): William . ÂGE: 20 ans . LIEU DE NAISSANCE: Londres . ETAT CIVIL: Célibataire . GROUPE: Cachet Royal . AVATAR: Josh Hutcherson .

William Ollton

"Nemo censentur ignorare legem", nul n'est censé ignorer la loi... cet adage, Will l'a bien comprit, et il le répète d'ailleurs bien souvent, pour Will la justice est primordiale car sans justice le monde ne serait qu'anarchie et désordre. Ainsi William se veut "juste", car même si -nous le verrons plus tard- il peut être très sévère, il met un point d'honneur sur le fait de rendre ses jugements objectivement et équitablement.
De même Will est quelqu'un de "fidèle", fidèle à la couronne, fidèle aux personnes qui ont sa parole d'honneur mais aussi à ses convictions : rien ne saurait écarter William de ses idéaux.
Le capitaine Anglais est aussi une personne que l'on pourrait qualifier de "franche", car, à quelques exceptions près, il révèlera toujours le fond de ses pensée, pour lui le mensonge est une perversion humaine et beaucoup trop de mécréants s'adonnent à cette pratique malhonnête.
De plus nous pouvons également lui trouver une qualité certaine dans son "charisme" : Will est fédérateur, il maitrise avec brio l'art de s'exprimer en public, de persuader ou encore de faire part de ses convictions.
Enfin nous pourrions qualifier le marin de "bon", car même si cette notion abstraite demeure subjective, le commun des mortels s'accorderait pour dire que Will est un homme bon, oui, c'est quelqu'un de disponible, serviable et aimable. Mais les personnes bonnes le demeurent-elles ? Par Vengeance Will devra-t-il me faire mentir ? Peut-on vraiment ce fier à la "bonté" ? 
Si William respecte ses principes et ses convictions, il les respectes peut-être même souvent un peu trop et devient rapidement "borné" : quand il a un avis, une idée en tête ou encore pire lorsqu'il n'apprécie pas une personne il devient alors extrêmement compliqué de le faire revenir sur son jugement de valeur ce qui révèle malheureusement en lui une certaine tendance à la fermeture d'esprit.
Si en s'engageant dans la marine royale il a put faire le choix d'affronter les ennemis de la couronne, Will est quelqu'un d'intrépide, peut-être l'est-il trop. Son "excès de bravoure" pourrait pour l'honneur le faire foncer tête baissée dans quelques traquenards... il pourrait venir à se mettre en danger sois même et par ricochet, également son équipage et ses hommes.
Un gros défaut de William est sa tendance au "matérialisme", né d'un riche père commerçant, il a apprit à vivre autour de se qui brille et aime peut être trop se satisfaire par l'achat de biens luxueux.
On pourrait qualifier également le jeune homme de "caustique", il s'abandonne bien volontiers à la satyre et, s'il aime particulièrement discuter sur un ton comique, par ses plaisanteries peut rapidement venir à blesser ses interlocuteurs.
Enfin, William est "capricieux", mais capricieux dans le sens où il est un râleur né, ce qui le pousse parfois à une certaine instabilité, il a ainsi la critique fort facile (et pour son entourage fort déplaisante).
Ainsi ses défauts lui porteront-ils préjudice ? William saura-t-il les corriger ?

Si un jour tu te retrouves devant un gars en train de se faire agresser par deux hommes, que fais-tu? Nul n'est censé ignorer la loi ! Je leurs tomberais dessus et je transformerais ces couards de seconde zone en forçats ! Quelques menaces et un pistolet me suffiront à faire capituler ces vauriens... et puis bandits de grands chemin vous connaissez le tarif ? La peine de la roue ! Je finirais ma journée par me délecter de mon potage aux sons de leurs os qu'on rompt.
As-tu déjà tué? Certes mais l'on ne saurait reprocher à un soldat la mort d'ennemis de la couronne ou de hors la loi.
Crois-tu aux créatures surnaturelles? Krakens, sirènes... des contes à dormir debout, ce sont des mythes à but syncrétiques, je n'y croit pas une seule seconde, elles ont été inventées par des marins d'eau douce et ont été largement relayées par les morales diverses que l'on pouvait en tirer pour les enseigner aux jeunes enfants ou aux mousses trop indisciplinés ou trop hardis.

PSEUDO: Nommez moi Herrior ^^ ÂGE: 19 ans COMMENT AS-TU TROUVE LE FORUM? Grâce à Elizabeth DERNIER MOT?Ce fo' a l'air vraiment génial ! :D

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Mar 5 Jan - 21:40
Invité
Invité
Invité





Quand des jumeaux viennent au monde, il y en toujours un qui arrive en premier, le premier qui rentre en contact avec l'air, avec le monde, avec l'univers. Dans le cas des jumeaux Ollson se fut William qui pointa le premier le bout de son nez, le premier des deux que sa mère prit dans ses bras. Ce jour là était un jour des plus ordinaire, c'était dans une somptueuse demeure Londonienne, l’atmosphère y était cependant assez glauque et la pluie au dehors faisait communion avec l'ambiance tamisée qui régnait dans le bâtiment.
Mais ceci n'est pas le fruit de notre histoire, quoiqu'il convient de mentionner que les parents de ces jumeaux étaient de riches marchants Londoniens... enfin plutôt le père, car la mère, elle, était plutôt une sorte de Gouvernante qui régnait d'une main de fer sur ses domestique mais qui leur témoignait un respect et une gentillesse certaine, elle était l'archétype de la Matronne généreuse et... presque pleine de vie...
Car hélas un drame avait éclaté des années plus tôt dans la famille Ollton, le premier fils des Ollton avait embarqué avec son père pour le nouveau continent qui attirait tant d'aventurier et de marchands cupides désirant faire fortune, or, Mr Ollton revint... seul. Leurs fils avait perdu la vie dans une tempête incroyablement violente et dormait maintenant quelque part au firmament, dans un monde meilleur.
Ces jumeaux étaient donc pour les époux Ollton une chance, une chance d'oublier le passé et de recommencer de zéro leur vie de famille qui leur fut arrachée par le destin. Car oui si Mr Ollton s'était fait une raison au fil du temps, Mrs Ollton, elle, n'avait jamais digéré le drâme qui l'avait fourvoyée. Ainsi ses jumeaux marquaient le début d'une ère nouvelle dans la famille Londonienne, l'occasion d'aller de l'avant et de refermer les vieilles blessures qui, à terme, finiraient sûrement par se cicatriser.

Ainsi naquirent les jumeaux, l'un, William, et l'autre, une fille, Elizabeth. Il furent le fruit d'un grand amour, car, même si cette époque marque l'âge d'or des mariages arrangés, les époux Ollton s'aimaient énormément et ils s'impliquèrent énormement dans l'éducation de leurs enfants, leurs enseignant des valeurs fondamentales et parmi elles, celle d'être toujours fidèle l'un envers l'autre.
D'ailleurs, déjà très jeune Will (tel était son surnom ou du moins son diminutif) se montrait très protecteur envers sa sœur. Ils faisaient presque tout en commun, ils jouaient, riaient, pleuraient parfois mais ne se disputaient que très rarement, très vite une véritable complicité se forma entre les enfants qui parfois faisaient les quatre cents coups ensemble. D'ailleurs comment ne pas mentionner comment, quelques semaines après leur quatrième anniversaires ils prirent tout les bouquin de l'incroyable bibliothèque de Mr Ollton pour en faire une marelle géante ou encore la fois où ils firent la courte échelle pour chiper deux pomme et à la place renversèrent un bol entier de soupe que la cuisinière avait dûment préparée.
Mais malgré ces quelques écarts, ce fût des enfants en général calmes et intéressant.
Mais cet ydille ne dura pas.

A l'âge de leurs huit ans un nouveau drâme vint frapper l'exemplaire famille Ollton, la pauvre Mrs Ollton fût emporter par le fruit du diable, celui qui rentre en vous et vous fait vaciller, celui qui vous fait tituber et basculer dans l'autre monde... plus communément employé sous le nom de "grippe". Malgré le combat certain de Mrs Ollton menait pour s'accrocher à la vie, malgré les saignée incessantes des médecins persuadés qu'ils la sauveraient, la pauvre femme se battit pendant deux semaines mais finit par succomber et sombrer dans un sommeil éternel.
Désormais voilà Mr Ollton veuf, et les enfants orphelins de mère. Tandis que Mr Ollton se réfugiait dans ses affaires, c'était désormais les domestiques qui élevaient les deux enfants, les domestique mais aussi leur précepteur qui les initiaient sans relâche à la calligraphie, aux sciences naturelles, à l'astronomie, à l'histoire ou encore au Latin et à l'étiquette. Les jumeaux étaient très assidus mais manquaient cruellement de la présence de leur défunte mère et de leur père absent.
Dés que leurs père rentrait à la maison il repartait, ne leurs parlait pas beaucoup, et répondaient peu aux questions. Pourtant à cet âge Will se questionnait beaucoup et aurait aimé savoir nombre de choses, comme qui était ce frère qui avait succombé vers les Antilles mais ses questions se soldaient souvent par des contournements ou des changements de sujet : Mr Ollton, éternellement endeuillait ne voulait pas remuer le couteau dans la plaie.
Enfin le père de famille, vers les dix ans de Will, consentit à l’emmener lui faire découvrir le monde des affaires, ce fut très enrichissant pour William et il apprit un nombre incalculable de choses notamment à gérer de la marchandise, à négocier, à calculer les valeurs ajoutées etc... ces moment passés avec son père renforcèrent les liens qui s'étaient brisés entre le père et le fils mais William aimait rentrer à la maison, car Elizabeth avait besoin de lui, il était son protecteur et aimait d'ailleurs endossé un rôle de grand frère avec elle.

Mais à ses douze ans, Will en eu assez de la vie Londonienne : son projet était de devenir sous officier dans la marine royale, il voulait servir la couronne tout en voyageant et découvrant sans cesse de nouveaux paysages et non plus les ruelles souillées de Londres. Mais pour rentrer à l'école de la Marine Royale il fallait des bases, bases que Will ne maitrisaient pas, si les disciplines nobles comme l'écriture, l'économie, la lecture ou autre William les maitrisaient, il se montrait bien incapable à faire des nœuds, déployer des voiles ou encore tirer au mousquet. Il décida de s'engager en tant que mousses quelques temps avant de rejoindre l'école très prisée, mais, il y a un mais, sa condition de "fils de bourgeois" lui collait à la peau et les vieux loups de mers Anglais ne consentaient pas à l'engager, ainsi une seule solution lui restait : celle de se rendre dans un monde où chacun avait sa chance de réussir, où chacun pouvait débuter en bas de l'échelle : En nouvelle  Angleterre.
Ainsi son père rapidement s'y opposa mais sa force de persuasion le remporta ce duel. Il était tout à fait légitime que Will parte et ainsi quelques semaines suffirent à ce que les préparatif du long voyage soient prêts, il emmena avec lui sa sœur -il ne pourrait la protéger si elle restait
seule dans la métropole Britannique- et entreprirent la traversée de l'océan.

Une fois arrivés dans une ville riveraine, que beaucoup nommaient "Boston", il ne suffit longtemps à Will pour trouver l'emploi escompté, en quelques entrevues il trouva l'emploi recherché : mousse sur un navire qui appartenait d'ailleurs à un riche capitaine anglais. Celui ci avait été dépêché par la couronne pour protéger les bateaux de commerçants. Tout allât très rapidement à partir de cet instant, il laissa sa sœur dans un couvent Anglican, où elle ne risquerait rien et enrichirait sa culture puis il embarqua pour sa première expérience en haute mer.
Il eu là un véritable coup de cœur... pas tant par son labeur qui consistait surtout à faire les tâches les moins drôles et les moins populaires tel que nettoyer le pont, lustrer les canons ou faire les draps du capitaine; mais par la mer, les marins, l'ambiance qui régnait sur le bateau. Il apprit à faire des nœuds, à tirer au mousquet, à scruter, à naviguer... mais la phase la plus déconcertante de ce voyage demeura la rencontre avec... un fantôme.
Ce jour là, le "bloody heart" suivait le convoi de navires marchands (conformément à la tâche pour laquelle il avait été employé : les protéger). Quand on aperçu à l'horizon un navire de la piraterie que le capitaine surnomma alors "un rafiot de nigauds". Le capitaine ordonna à sa petite flotte composée de trois bateaux de poursuivre ce "rafiot de nigauds" qui représentaient une menace pour le convoi marchands. Levant les voiles ils poursuivirent le 3 mâts sans relâche jusqu'à l'encercler. Will était très stressé, ce fût sa première intervention bien qu'il resta sur le bateau quand les bandits, perdus, capitulèrent.

Et là vint le fantôme, dans une espèce de brume cérébrale, de celles qui nous laissent un profond suspens et nous empêchent de nous souvenir correctement. Une heure passa et on vint le chercher : lui. Mais qui pouvait bien vouloir le voir ? Lui, un simple mousse...
Quoiqu’il en soit, cela sonnait en fait le glas de sa rencontre avec le fantôme. On le porta dans la cabine du capitaine et le fantôme était là, assit sur un voltaire, l'air insolent et surpris, il le dévisageait. Curieusement, cet étranger semblait lui ressemblait.Alors on lui avoua la sinistre vérité : le capitaine des pirates mit en déroute, le hors la loi , le fantôme;
c'était son frère !
Le mousse eu dés lors un sentiment partagé entre la joie de trouver un frère perdu et la colère et le dégout que celui ci était un pirate, la pire ordure qui soit.
Puis ce fût rapide, on détacha un navire du convoi qui allait ramener les pirates captifs et le fantôme pour qu'ils soient trainés devant la justice, Will fût promu au rang de marin et fût muté sur le bateau qui repartait pour Boston. Il assista au procès et le fantôme fut acquitté sous serment de désormais servir les intérêts de la couronne. Will le rencontra, ce fût ma foi un homme qui paraissait intéressant et sympathique mais son passé laissait à William un goût amer dans la bouche, et le fait que Ely était en totale admiration devant le corsaire cela le gênait et le rendait
même jaloux.
Il finit donc par démissionner et rejoindre l'école d'officiers marinier, il y appris la stratégie, les arts de la guerre, la navigation etc... Il s'y intéressa tellement qu'il sortit à ses dix neufs ans premier de sa promotion et put avoir un bon poste, il fût directement nommé second sur une frégate Britannique.

Puis vint le temps où son frère retourna sous le drapeau noir : il se jura dés lors de le poursuivre et d'avoir sa peau, il avait eu une chance et ne l'avait pas saisit, cet homme devait comparaitre devant la justice. De plus il avait porté atteinte violemment à Will.
Ainsi désormais Will est devenu capitaine de vaisseau, s'étant illustré en tant que second et ayant fait des prestation remarquées il est désormais pleinement au service de la couronne et possède son propre équipage, il tient à ce que sa sœur le rejoigne pour qu'il puisse la garder en sécurité, mais que lui réservera l'avenir ?



Revenir en haut Aller en bas
Invité
Mar 5 Jan - 21:49
Invité
Invité
Invité
Enfin te voilà mon frère. Bienvenue et bon courage pour la suite :1:
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Mar 5 Jan - 22:05
Invité
Invité
Invité
Ouiiiii bienvenue officiellement :1: :11: :91:
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Mar 5 Jan - 22:08
Invité
Invité
Invité
Et bien, et bien. Ca promet d'heureuses confrontations, ce début de fiche. Je crois que j'éviterai les eaux qui porteront votre navire, à l'occasion, amiral.

Quoiqu'il en soit, bienvenue à bord. Je vous souhaite tout le bon vent pour achever votre fiche et si jamais les courants vous font faire un petit détour par mes services, n'hésitez pas, je serais a votre entière disposition, monseigneur !
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Jeu 7 Jan - 19:13
Invité
Invité
Invité
Merci à vous ! :)
Voilà je pense avoir fini ma présentation ^^
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Ven 8 Jan - 17:54
Invité
Invité
Invité
Coucou :1: cette fiche claque et pour moi tout m'est correct :) fais attention par contre dans les paragraphes 12-13 et 14 aux fautes parce qu'on ne comprend pas tout par moment :P non je ne suis pas maniaque du tout ^^
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Sam 9 Jan - 2:24
Invité
Invité
Invité
Bienvenueeeeeeeeeeee

Désolée d retard tout ça tout ça :)
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Sam 9 Jan - 15:49
Invité
Invité
Invité
Merci ! :)
Oui Victoire, j'avais pas bien relu mais effectivement pas mal de fautes m'ont échappées et certaines tournures de phrase était un peu bancales ^^"
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Sam 9 Jan - 23:49
Invité
Invité
Invité
mais de rien beau gosse :)
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Dim 10 Jan - 10:58
Invité
Invité
Invité
Bienvenue parmi nous mon cher ami ! :21:
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Lun 11 Jan - 0:02
Invité
Invité
Invité
Bienvenue à bord Will !

Je m'occupe de ta fiche demain. Merci de ta patience !
Revenir en haut Aller en bas
Lun 11 Jan - 14:58
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Administratrice pirate
Date d'inscription : 16/03/2015
Messages : 320
Localisation : Tortuga
Age : 24
Avatar : Phoebe Tonkin
Double compte : /

Bienvenue!

Je suis réellement fascinée par ton écriture! Tu as une très belle plume! Par contre, j'ai décelé quelques petites fautes par-ci par-là, sûrement d'inattention mais veille à te relire :)
Tu intègres le Cachet royal.
Tu vas maintenant pouvoir recenser ton avatar dans le bottin !
A partir de maintenant tu vas aussi pouvoir te créer un cercle social et commencer ton histoire en créant ta fiche de liens (les rps seront dans le même post).
Tu vas aussi devoir demander ton rang à cet endroit! La description de chaque rang disponible est rédigée dans ce sujet. Tu dois aussi choisir ton équipage. C'est important pour ton personnage!
Si tu es amené à être absent(e), tu pourras nous prévenir en postant un sujet dans cette partie.
Bon jeu !



Nous sommes de ceux qui ne renoncent pas, des chiens enragés, des teigneux, des acharnés. Nous sommes de ceux qui comptent bien devenir capables de tout encaisser. Nous sommes de ceux qui établissent des stratégies dans l'obscurité pour reprendre la main, jouer selon leurs propres règles et forcer le destin.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Lun 11 Jan - 15:59
Invité
Invité
Invité
Ah Bobo a été plus rapide que moi ^^. Et je plussoie : j'adore ton style d'écriture !
Allez tu as le feu vert, alors bon jeu !
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Lun 11 Jan - 19:03
Invité
Invité
Invité
Eh bien, que de compliments merci ! :D
Je vais de ce pas remplir les quelques petites formalités pour RP au plus vite ! ^^
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
ET UNE BOUTEILLE DE RHUM :: Pas de quartiers :: Cimetière :: V.4 :: Fiches refusées-
Sauter vers: