AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

The Hang Man Ozzie Queen

 :: Pas de quartiers :: Cimetière :: V.4 :: Fiches refusées Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Invité
Dim 3 Jan - 15:07
Invité
Invité
Invité


NOM: Queen. PRENOM(S): Oswald, Obeyron. ÂGE: 53 ans. LIEU DE NAISSANCE: Angleterre. ETAT CIVIL: Célibataire. GROUPE: Drapeau Noir. AVATAR: Tim Roth.

Oswald Obeyron Queen

Enthousiaste ▬ Ozzie est un homme difficile à mettre en fureur. D'un naturel jovial et bon vivant, tout ce qu'il fera, il le fera avec sourire et bonne humeur. Ce même sourire perverti par ses crimes et devenu carnassier à force de meurtres. Ozzy est un homme bondissant, aux grands gestes amples et parle d'une voix forte et heureuse. Pas vexé pour trois insultes de matelots, c'est le pirate qui saura rire de tout, même du pire. Quitte, très souvent, à faire preuve d'un cynisme puant et qui met mal à l'aise, même les plus terribles bandits. Au final, à la première rencontre, les folles jovialités du prêteur sur gage laisseront perplexes ceux qui auraient entendus parler des légendes sanglantes qui entourent le personnage. Car enfin, agréable et rieur comme il est, il est difficile de l'imaginer autrement que derrière un comptoir de commerce.

Social ▬ Poli, serviable, amical, de prime abord, Ozzie Queen est votre ami. Son enthousiasme et son amabilité annoncent difficilement la couleur. Il parait constamment d'une politesse suante quoique mal dégrossie. Si son regard suinte d'allusions menaçantes et ignobles, ses inclinaisons, des sourires et sa galanteries savent mettre à l'aise. Et c'est lorsque ses humeurs heureuses deviennent affectueuses qu'il devient d'une ambiguïté étrange avec ses interlocuteur. Mielleux, tactile, d'un vieux charme britannique, l'ancien pirate qu'il est fait souvent poser la question de ses intentions lorsqu'il se montre d'une gentillesse désintéressée.

Habile ▬ Après trente ans de piraterie, de mercenariat, de chasse aux pirates et de criminalité, difficile de surprendre un vieux loup comme Ozzie. Sa méfiance, son assurance dans les affaires et ses plans tortueux sont nourris et assurés d'une adresse juste et précise dans sa connaissance des criminels marins et insulaires. C'est un homme qui sait se faire indispensable pour vos besoins et faire profit là où les plus frileux resteront à attendre la bonne affaire. Ozzie est un pirate qui sait également lire et compter. Ce qui aide très justement à ses petites manigances.

Fier ▬ Si vous insultez Ozzie, il rira. Il vous vous montrez désagréable, il se contentera de sourire. Si vous le menacez, il vous expliquera combien votre vie est instable. Si le prêteur sur gage est d'un calme olympien, cependant, son égo est nourrit par les légendes qui le suivent. Aussi, ne faut-il pas espérer sortir indemne d'une confrontation avec l'ancien pirate. Il répond très facilement à la provocation et si le goût du profit fait naître ses principales motivations, il sait parfaitement se tenir à l'écart des histoires puantes lorsque sa dignité et son amour propre sont en danger.


Strict ▬ Ozzie est un marchand criminel. Quel que soit ce qu'il y a à vendre, à prêter ou à offrir, il aura la bonne idée de faire du profit sur vos besoins. Un profit parfois scandaleux. Toutefois, le contrat est le contrat. S'il s'agit d'un tricheur hors pair, sur les critère du deal, Ozzie ne blague pas. Aussi respectera-t-il toujours ses obligations et remboursera-t-il toujours ses dettes, si signature et papiers il y a. Cependant, ce qui n'est pas couché noir sur blanc et officialisé (même dans l'illégalité) d'une signature, Ozzie considérera fort bien à son avantage qu'il n'y a aucun deal, aucun marché. A prendre ainsi garde des promesses qu'il vous fera sans jamais les contractualiser. C'est un démon avec des règles très précises. Et tout pirate qu'il fut, tout criminel qu'il est, il sera toujours d'une rigueur formelle et extrême sur le respect des clauses établies. Faisant de lui un commerçant fiable en qui on peut reposer son argent sans crainte. Demandera-t-il une exacte réciprocité, sans quoi le pirate saura se faire justice lui-même, des manières les plus imaginatives et les plus sordides qui soient.
Cruel ▬ Dans un simple principe de savoir être, la criminalité n'est pas faite pour les compatissants et les généreux. La misère ne l'autre ne regarde pas celui qui est là pour faire son affaire. Ozzie est de ce type-là. Assez intelligent pour savoir tirer son épingle de la misère des autres, la conscience toujours très sereine. Car enfin, il s'agit bien de cela : Sauvegarder sa conscience et se montrer le plus inhumain qui soit pour son propre profit. A ce jeu-là, le prêteur sur gage détient parfois des records. Parfois même, dans la plus grande gratuité qui soit.


Violent ▬ Dira-t-on que la violence fait partie de la panoplie de survie d'un criminel. Si seulement. Ozzie ne fait pas montre de ses talents de combattant très souvent. C'est même un homme pour qui on se posera la question de comment se défend-il, avec toute l'amabilité courtoise qu'il dégage. Mais Ozzie n'est pas violent dans sa nature. Tout du moins, ce n'est pas un emporté comme la plupart de ses congénères. Mais plutôt, ce qu'on appellerait un imaginatif. Sa violence ne s'exprime presque exclusivement que dans sa capacité à se montrer plein de bonnes idées et de recettes de tortures toutes aussi charmantes. C'est également un homme qui ne craint pas de se faire barbouiller des viscères de ses ennemis et faire exploser des boîtes crânienne ne l'émeut pas autant que ça ne le devrait. Et c'est dans un sourire absolument mauvais qu'Ozzie fera enfin étalage de sa capacité à être sanguinaire lorsque ses affaires sont menacées. Et dans ces moments-là, ces moments précis, dans le regard du prêteur sur gage, peut-on déceler cette petite lueur de l'enfant à Noël qui fait regretter de savoir que l'homme, en plus d'être un violent adversaire, est un pervers sadique.

Vulgaire ▬ On ignore exactement d'où est né Oswald. Et il est difficile de dire si sa politesse est de naissance et sa vulgarité serait venu par adaptation au milieu ou l'inverse. Quoiqu'il en soit, se dégage du vieil homme une aura sale et immonde qui ferait grimacer et grincer des dents. Tout poli et cordial soit-il, sa barbe est poussiéreuse et son visage est toujours transpirant et couvert de crasse. Ses injures sont fleuries d'un jargon très poétique et il n'est pas sensibles aux tabous. Loin du savoir-vivre des pirates, ente eux, Ozzy s'exprime avec le plus grand des calmes, d'un vocabulaire hyper réaliste. Le criminel ne se cache jamais derrière de faux-semblants de gentleman. Il est raciste, misogyne, ignoble et le montre de la pire des manières. A-t-il beau savoir se tenir en noble présence, sa nature revient toujours au galop. Pas vraiment du genre à serrer les fesses, sa condescendance et sa nonchalance expriment d'eux-même tout le respect qu'à le pirate pour la préciosité.

Opportuniste ▬ Personne ne fait générer d'argent par la pitié et par l'orgueil. Savoir reconnaître qu'une situation peut être favorable à soi-même, serait-ce véritablement une tare ? Oswald ne rate aucune situation. Capable de faire le rapide tour des avantages et des inconvénients qu'il tirerait d'une situation, le commerçant sait se mettre à bon service, ne serait-ce pour se faire des amis utiles. Tout est intéressé chez Oswald et il ne connait aucune loyauté. Nobles, marine, pirates, corsaires, qu'importe le statut. C'est à la course du plus offrant, pourvu qu'il y a de quoi tirer quelque chose de ses partenaires.

Malhonnête ▬ Tout bon marchand ignore ce qu'est l'honnêteté. Etre véreux serait une qualité en ces sombres instants. Aussi Ozzy sait parfaitement les meilleures techniques pour enculer très profondément ses clients, le tout avec leur propre consentement. Ozzy est un tricheur, un escroc et une ordure. Un fumier qui n'hésitera à rien pour trouver la faille qui vous fera cracher encore plus votre argent. La citoyenneté honnête n'a jamais fait partie de ses ambitions. Et même en sortant du cadre de ses affaires, Oswald connait le meilleur des moyens pour tirer avantage d'une situation, au détriment, si possible, des autres.

Si un jour tu te retrouves devant un gars en train de se faire agresser par deux hommes, que fais-tu? Concours d'éthique ou de stupidité ? Des honnêtes gens se font enculer à tous les coins de rues, tous les jours, mon bon ami ! Jouer les héros ne fait pas partie de mes projets. Mais effectivement... Admettons. Je reconnais le pauvre ère. Il semblerait que cette loque ait des contacts avec quelque prairies anglaises reconnues... Admettons ! Alors oui. Il est fort à parier qu'il y a de quoi tirer quelque chose de bon à faire éclater le globe occipital des deux forçards. Mais la situation est plutôt rare et racketter les mendiants est un sport commun, dans ces contrées-là.
As-tu déjà tué? C'est une blague ? Dans l'univers que je côtoie, ne jamais avoir pris une bonne âme, mon cher monsieur, c'est aussi commun qu'une pucelle dans les rues de Port-Royal. C'est possible. Mais c'est cocasse. Evidemment que j'ai déjà eu ce genre d'expérience. Et dans des circonstances très colorées, oui. Après trente ans de vagabondage, on apprend même des moyens très insolites, dans le milieu.
Crois-tu aux créatures surnaturelles? Possiblement, possiblement pas... J'avoue : je ne suis pas très à l'aise à prier Dieu. Je ne crois pas que je serais bien placé pour Le solliciter comme un tavernier à qui on tape sur l'épaule à l'occasion. Oui, je les ai vu. Les prêtresses, les voyantes, celles qui communiquent avec les fantômes et les spectres des disparus en mer. Ca fait un attrape-couillon très convaincant. Et il n'y a rien de plus fascinant que les rituels vaudou. Du reste, ça reste de bonnes histoires à meubler les silences autour de la chope.

PSEUDO: PnP. ÂGE: 21 ans COMMENT AS-TU TROUVE LE FORUM? Grace à PRD. DERNIER MOT?J'ai crus comprendre que le forum était un peu mort... Tant pis ! J'espère qu'il reprendra du poil de la bête bientôt !

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Dim 3 Jan - 15:08
Invité
Invité
Invité




Dans la piraterie, les légendes naissent d'origines diverses. Elles traversent les continents et les océans. Circulent comme une traînée de poudre et ne connaissent ni barrière de langage, ni frontière politique.

Celle de "Hang Man Ozzie Queen", du Bourreau de la Reine, ne dura guère longtemps. Mais fit un bruit si cyclopéen qu'après une grande période de gloire, plus personne ne savait vraiment si le pirate avait été tué, s'il était mort de vieillesse ou encore en vie et toujours dans les affaires.

Ce qu'on sait exactement de la naissance du Bourreau reste un mystère inintéressant. De vagues bruits prétendent qu'il serait né à Liverpool. Près de la mer, dans de vieux docks fumeux, d'une mère prostituée et d'un père brigand. Ici et là on raconte également qu'il serait né à Londres, dans la bonne noblesse britannique et qu'il ne se serait enrôlé dans la piraterie que par goût du profit et du sang. En vérité, il existe autant de versions différentes qu'il y a d'idiots pour s'y intéresser. Chose sûre, Ozzie a ce pur accent anglais, cette élocution précieuse qui le démarque et qui ne peut tromper les origines qui l'ont vu naître. Il vient de la vieille Albion, c'est une certitude. Quant à savoir de quoi son enfance fut faite, il n'y a ni certitude, ni document. A fortiori qu'Ozzie nourrit encore les rumeurs d'un aversion prononcée pour ce qui est vrai. Comme tout bon pirate et chasseur de prime, il savait transformer la vérité pour en faire le mythe que c'est devenu.

Ceux qui chercheront trouveront bien un acte de naissance n'ayant pas brûlé quelque part dans les fin fonds des méandres administratives royales. Finalement, ce qui semblait être originellement un Quinzell se transforma en Quinn, lorsque la marine enrôla le jeune homme. Puis inexorablement, en vieille blague de légionnaire sur le farouche amour des anglais pour leur Reine bien-aimée. On en arriva à raccourcir la blague d'un goût amer de grivoiserie à Queen sans même que personne ne sache vraiment comment. Sans doute n'osait-on plus moquer son nom, une fois devenu pirate. Ozzie vous dira combien la marine se fait cruelle quand l'ombre du travers sexuel plane sur votre tête, dans l'équipage. Quand bien même qu'il s'agisse d'un groupe d'hommes en mer et qu'au final, celui qui n'y est jamais passé vous mentirait.

Ozzie s'est fait connaître sur les océans en tant que pirate sur un navire corsaire, d'abord. Les choses firent obliger le navire à reprendre ses activités illégales, la Couronne refusant de verser quelques financement nécessaires à l'équipage. Fatalement, la mutinerie éclata comme un ballon et Ozzie se retrouva expulsé à l'avant des commandes, encore jeune et fringuant jeune homme.

Arriva alors le commencement de la légende. Quand le capitaine vola un navire de la Royale Navy. Ozzy avait déjà l'affection de la plupart de ses camarades, à ce moment. Le plan s'était construit sous la barbe du capitaine, avec la fièvre de la jeunesse comme élan de culot. Après de violent combat, il profita de la bataille, vola le bateau et devint lui-même propriétaire de la bête. L'anecdote voudrait que lorsque le capitaine comprit la trahison, il maudit le traître et son navire du nom de sa mère, apportant le mauvais œil chez la déesse Calypso auprès de son équipage. Aussi, pour contrefaire le mauvais sort, rassurer ses hommes et surtout par grotesque goût de la provocation, Ozzy renomma le Great Hammer (vous douterez de la puissance de l'engin) en Your Mother's Ass. Ce baptême fit d'abord gentiment rire l'équipage. D'abord. Puis lorsque le moment voulu, il fallait faire montre de ses talents au combat et que le Your Mother's Ass se révéla être une véritable machine de guerre, son nom insolite propulsa son vil capitaine ainsi que son équipage au rang de mythe. Dans ces mêmes vieilles tavernes où le Cul de Ta Mère n'était plus une blague anecdotique de pirate mais un véritable conte qui inspirait les enfants.

Cependant, la terre ferme lui manquait. Ce bon Ozzie Queen qui, à l'aube de sa vie d'adulte, décida, à la grande surprise de tous, de poser pied à terre et de cesser ses activités de pirate, laissant le Your Mother's Ass circuler.

Ozzie s'installa sur une colonie où il proposa ses services à la compagnie urbaine de la gouvernance. Ancien marin, corsaire et sachant se servir d'une arme. On n'en demandait pas plus, à l'époques. Ca suffisait à se voir attribuer une affectation qui lui convenait parfaitement. Ozzie considéra longtemps la question et finit par ainsi se poser, se laissant le temps nécessaire pour réflechir à ses prochains caprices.

Ozzie passa deux ou trois ans à réfléchir. A la garde de cette petite colonie, il apprit à racketter les putes, à amender les honnêtes gens et à se laisser corrompre. Tout ce que sa vie de pirate avait interdit, il découvrit le fond de la raclure parmi les plus estimés de la garde. Rapidement, il comprit que cette vie-là ne lui conviendrait guère et qu'il y avait sans doute plus à se faire dans le mercenariat que dans les pots-de-vins. C'est alors très vite que son commerce ne se constitua que de chasse aux primes et de massacres sanglants. Corsaire, pirate, garde, mercenaire et chasseur de prime. Successivement, Oswald avait cherché à gratter chaque couche de l'horreur humaine et de la décadence. Aussi, arrivé à toucher des primes sur la tête d'anciens frères d'arme qu'étaient les pirates, Ozzie se fit rapidement un nom de chasseur. Le pirate qui pend d'autres pirates. Le Bourreau, the Hang Man.

C'est ainsi qu'il finit par ainsi vieillir, toujours plus proche de la piraterie chaque jour, jusqu'à lui-même reprendre du service, malgré lui. Rapidement dépassé par quelques histoires sordides de vengeance et de tueries de masse (il vous racontera ses histoires avec un grand plaisir, autour de cette vieille liqueur de plante dont il est le seul à avoir le secret), Oswald disparu. Il ne laissa ni trace, ni mot, ni indice. Il s'élança dans une nouvelle carrière, toujours dans des quête de richesse un peu plus propre qu'à la bonne vieille époque où il devait régulièrement se salir les mains et beaucoup plus lucrative. Installé partout où les commerces illégaux fleurissent, Ozzie se fait connaître comme un prêteur sur gage véreux mais cependant transparent et très strict sur les contrats. Un petit diable administratif, connaissant parfaitement les systèmes de la piraterie et des réseaux judiciaires des colonies. Et monnayant quelques pièces d'or, Oswald saura également vous ravir d'informations aussi alléchantes qu'utiles. Cet ancien pirate et tueur à gage possède tout le savoir et la pratique du vieux loup des mer. Aussi, mérite-t-il une retraite largement anticipée sur les archipels anglaises.

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Dim 3 Jan - 20:23
Invité
Invité
Invité
Hey bienvenue le vieux, j'adore ton avatar. Hâte de te voir à l'oeuvre
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Dim 3 Jan - 21:10
Invité
Invité
Invité
Merci bien, fiston. Ravi que l'avatar te plaise et au plaisir de se tirer dans les plumes, vieux frère.
Revenir en haut Aller en bas
Dim 3 Jan - 23:55
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Administratrice pirate
Date d'inscription : 16/03/2015
Messages : 320
Localisation : Tortuga
Age : 24
Avatar : Phoebe Tonkin
Double compte : /
Hello :4: Bienvenue sur le forum ! Bon courage pour la suite de ta fiche :)


Nous sommes de ceux qui ne renoncent pas, des chiens enragés, des teigneux, des acharnés. Nous sommes de ceux qui comptent bien devenir capables de tout encaisser. Nous sommes de ceux qui établissent des stratégies dans l'obscurité pour reprendre la main, jouer selon leurs propres règles et forcer le destin.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Lun 4 Jan - 11:30
Invité
Invité
Invité
Merci, ma belle.

J'ai terminé ma fiche, j'espère qu'elle saura vous plaire.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Mar 5 Jan - 18:26
Invité
Invité
Invité
Bienvenue par ici :1: il nous faudra un petit lien nous deux ^^
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Mar 5 Jan - 19:29
Invité
Invité
Invité
Merci beaucoup ♥. Et ce sera avec un immense plaisir, milady.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Mar 5 Jan - 22:42
Invité
Invité
Invité
Un lien je sais pas, mais un RP il me faut avec toi !
Bienvenue ! :D
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Mer 6 Jan - 9:30
Invité
Invité
Invité
Oh, ça, tu n'y réchapperas pas.
Merci, mon lapin !
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Dim 10 Jan - 10:59
Invité
Invité
Invité
Bienvenue parmi nous, ça fait plaisir de voir de nouvelles têtes ! N'hésite pas à me contacter si tu as des questions :21:
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Dim 10 Jan - 12:54
Invité
Invité
Invité

Bienvenue!

Comme ça fait plaisir de voir de nouvelles têtes ici ! Te voilà enfin validé, j'espère que tu t'amuseras bien ici avec nous ! :6:
Tu intègres le Pavillon Noir.
Tu vas maintenant pouvoir recenser ton avatar dans le bottin !
A partir de maintenant tu vas aussi pouvoir te créer un cercle social et commencer ton histoire en créant ta fiche de liens (les rps seront dans le même post).
Tu vas aussi devoir demander ton rang à cet endroit! La description de chaque rang disponible est rédigée dans ce sujet. Tu dois aussi choisir ton équipage. C'est important pour ton personnage!
Si tu es amené à être absent(e), tu pourras nous prévenir en postant un sujet dans cette partie.
Bon jeu !

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Lun 11 Jan - 0:05
Invité
Invité
Invité
Bienvenue !! Je m'excuse pour le retard de ta validation, merci à Jenner de s'en être occupée <3

Je lirai ta fiche dès demain et te mettrai ta jolie couleur ;-).
A bientôt dans le RP !

EDIT : C'est fait ! Bon jeu !
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
ET UNE BOUTEILLE DE RHUM :: Pas de quartiers :: Cimetière :: V.4 :: Fiches refusées-
Sauter vers: