AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Alice M. Adams - L'âme des pirates, jamais ne mourra -

 :: Pas de quartiers :: Cimetière :: V.4 :: Fiches refusées Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Invité
Jeu 20 Aoû - 16:33
Invité
Invité
Invité


NOM: Adams PRENOM(S): Alice Maria ÂGE: ici. LIEU DE NAISSANCE: Sur un bateau par là dans les caraïbes. ETAT CIVIL: Célibataire GROUPE: Pavillon noir AVATAR: Lucy Hale

Alice Maria Adams

Alice est une amoureuse des océans. Elle est à l'aise sur les bateaux car elle y est née. Elle est vaillante et débrouillarde. Donnez lui donc une planche de bois et un couteau, vous serez surpris de ce qu'elle peut en faire. C'est un esprit joyeux et ludique, ce n'est jamais la dernière pour faire des pitreries sur le pont, au grand désespoir de son paternel. Elle est agile de ses doigts. Elle aime coudre et recoudre tout ce qui passe entre ses mains, même la peau humaine. Elle est avide de lecture et se cache souvent pour lire, son père n'a jamais toléré ce genre de dérive. Elle est juste et loyale avec les personnes qu'elle a en confiance, ce qui se fait rare dans la piraterie. Elle fait preuve de courage, même si elle a des craintes qui l’empêche parfois d'aller au bout de ce qu'elle souhaite. Elle n'a pas eu une enfance facile, et elle a su faire face dans un monde d'homme et de violence.
Elle est impulsive et se met parfois dans des situations complexes et dangereuses. Si elle vous a en confiance, vous n'avez rien à craindre d'elle, en revanche, mieux vaut se méfier de ses coups bas si vous la trompez. Elle a un caractère de feu, il a bien fallu qu'elle survive au milieu des hommes de son pavillon. Elle est parfois bien trop curieuse, voire obsessionnelle et elle arrive souvent à ses fins, même si elle doit jouer de son charme. Elle n'a pas la langue dans sa poche, comme son couteau. Bien que féminine, elle a parfois des penchants bien masculin, c'est ça de vivre avec des pirates vulgaires et sans pitié.

Si un jour tu te retrouves devant un gars en train de se faire agresser par deux hommes, que fais-tu? Tout dépend qui est le gars à terre et s'il l'a bien mérité ? Je pourrais l'aider, dans le cas où je connais cette personne et que nos rapports sont cordiaux. Dans le cas contraire, j'hésiterais pas à en rajouter une couche, quitte à piquer ce qui reste d'intéressant sur lui, surtout s'il a de l'or. Il faut bien gagner sa vie. Sinon je serais capable de passer mon chemin, sans m'attarder plus que ça.
As-tu déjà tué? Non. La question est plutôt : est-ce que je serais capable de tuer quelqu'un ? Sans doute. J'ai été élevé comme un homme, je me suis déjà battue comme un homme, alors je serais capable de tuer pour ma survie ou celle de mon équipage. Est-ce que j'aimerais ça ? Non. J'espère bien que cela ne m'arrivera jamais. J'ai perdu trop de gens autour de moi, pour en arriver à un tel geste. J'en serais probablement torturée toute ma vie.
Crois-tu aux créatures surnaturelles? Ma mère m'a souvent conté des histoires de fées ou de sirène. C'est un monde dans lequel je m'enferme quand ça ne va pas. Les jours de tempêtes j'ai toujours l'impression qu'un Kraken va sortir du fond des eaux pour soulever le navire. Quand j'étais petite, c'était l'une de mes plus grande crainte. Aujourd'hui, je serais fière d'en voir un. Mais avouons que je réfèrerais voir une fée...

PSEUDO: Evens ÂGE: 27 COMMENT AS-TU TROUVE LE FORUM? Par un membre. James DERNIERS MOTS?
Le roi et ses pairs
Ont enfermé la reine,
A bord d'un bateau de plomb.
Nous naviguerons, et par ses pouvoirs
Moi et mes frères vogueront.

Yo ho sur l'heure
Hissons nos couleurs.
Hissez haut, l'âme des pirates
Jamais ne mourra.

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Jeu 20 Aoû - 16:38
Invité
Invité
Invité







Thèse :


Alice est née en 1650, sur un navire pirate. Sa mère, Maria Adams, avait juste avant elle donné naissance à un garçon mort né, son jumeau. John Adams son père ne prêta aucune attention à sa fille, trop déçu d'avoir une fille et perdu un fils.

Elle fut élevée à la dure sur le bateau où son père en était capitaine. La jeune fille était presque au même rand que ses moussaillons. C'était une enfant débrouillarde qui était plutôt maline pour son âge et qui arrivait à contourner le règlement de son propre père, au grand désespoir de sa mère qui devait toujours la défendre afin qu'elle ne subisse pas des séjours en cale.

Chaque soir, elle avait droit à un conte, raconté par sa mère, où les fées étaient prédominantes, mais aussi les monstres tel que le Kraken. C'était un moment de paix et de calme pour la jeune femme, qui s'endormait bercer ainsi. La journée c'était tout autre chose.

Elle devait faire face à beaucoup de violence sur le bateau pour une jeune fille de dix ans, et elle subissait parfois les mains baladeuses des plus pervers des hommes. Elle a appris très vite à se défendre et à tâter du poignard, ou en se servant de ses dents pour infliger des châtiments. Quand ce n'était pas son père qui l'apprenait et donnait ces matelots à manger aux poissons.

Avec la complicité de sa douce mère, elle passait beaucoup de temps à s'instruire à la lueur de la bougie le soir, elle avait pu s’évader dans les ouvrages depuis ses six ans. Tout y passer, que ce soit des cartes, des romans d'aventures, des essais. Elle lisait de tout, des auteurs comme Racine ou Molière, ou bien encore les Fables de la Fontaine. Mais si son père avait le malheur de tomber sur elle, un livre entre les mains, il le jetait à l'eau, la corrigeant fortement en disant qu'elle était une pirate pas une de ces nobles de bas étages.

La seule chose que le capitaine Adams autorisait à sa fille, était de lire les manuels de médecines, en effet il manquait grandement de médecin sur son bateau. Alice était douée pour ça, notamment pour recoudre les blessés qui revenaient d'un pillage. C'est aussi les rares fois où le Capitaine John la laissait descendre à terre pour acheter son matériel de soin.

Quand elle eut 15 ans, sa mère mourra au cours d'une embuscade. Malgré les soins qu'elle essaya de lui prodiguer, Maria perdit la vie dans les bras de sa fille impuissante. A partir de là, l'adolescente dût faire preuve de beaucoup plus de ruse et de stratagème pour échapper à son paternel. Plusieurs fois elle tenta de s'enfuir du bateau lors d'un passage à quai, mais elle fut toujours rattrapée et punie sévèrement. Il fallait qu'elle s'endurcisse, qu'elle ne fasse pas honte à la piraterie et à l'autorité du capitaine.


Antithèse :

Alors qu'elle s'y attendait le moins, à l'aube de ses 16 ans, elle rencontra un pirate à peine plus âgé qu'elle, qui avait rejoint l'équipage, après le décès de ses parents. Ce fût de suite le coup de foude entre eux. Bien sûr, ils devaient se cacher, et chaque jour ça devenait de plus en plus difficile pour les jeunes matelots. Ils devaient faire attention partout et tout le temps, à cause de certains traites qui essayaient d'avoir les grâces du capitaine.

Pour vivre heureux, vivons cachés. C'était leur devise au quotidien. William était vaillant et avait les faveurs de John qui voyait en lui, le futur capitaine. John avait une entière confiance en lui, c'est pour ça que quand il le trouva dans le lit de sa fille, qui avait 18 ans à l'époque, il se sentit trahi. Malgré toutes les supplications d'Alice, et les excuses qu'ils trouvèrent tous les deux. Le Capitaine Adams attrapa William et le corrigea si sévèrement, que quand il le donna à manger aux requins, le jeune homme était déjà presque mort.

Alice en fut littéralement anéantie. Son cœur se brisa en deux. Elle n'était plus que l'ombre d'elle même. Elle se renferma sur elle, et affrontait de plus en plus régulièrement son père. Qui la mettait de plus en plus en cale, avec les ivrognes et autres roublards du pont. C'était aussi une stratégie pour échapper au quotidien et s'enfermer dans ses livres, que certains membres de l'équipage lui faisaient passer en douce, espérant avoir un jour une récompenses en nature.

Elle s'entrainait beaucoup à l'arme blanche avec les rustres qui partageaient sa cellule, notamment pour avoir de quoi se nourrir. Parfois d'un mois entier elle ne sortait que pour recoudre et soigner des blessés. Pour se sauver de la peine que connaissait son cœur, elle se protégea d'un humour cinglant et affuté. A l'époque, elle raffolait notamment de Descarte, un auteur qui lui ouvra l'esprit et qui disait que “La parole a beaucoup plus de force pour persuader que l'écriture.”

Il lui fallut deux ans pour admettre qu'elle ne pouvait plus faire semblant. Et qu'elle ne pouvait pas ramener les morts. Lors d'une escale, elle s'enfuit avec des pièces d'or. Cette fois si, âgée de 20 ans, elle avait plus de ressources qu'il en fallait pour ne pas être retrouvée.

Elle retrouva une marchande qui lui vendait souvent des nécessaires de soin. Alice lui demanda asile, le temps de reprendre des forces et du repos. Mais de fil en aiguille, et de jour en jour, elle resta vivre chez elle, ne sachant pas où allait et voulant connaître le bonheur d'être sur terre.

Mais quand on chasse le naturel, il revient au galop. Et très vite la mer commençait à lui manquer, cette odeur de bois usé par le sel des mers, le vent marin, les vagues. Sur terre, elle avait perdu tous ces repères.

Après un an chez la bonne femme marchande, elle la remercia et parti à la conquête d'une autre aventure. C'est en marchant sur les quais qu'elle aperçue le Thunder Bolt qui embarquait. Elle décida de se faufiler dans l'équipage, peut être avaient-il besoin d'un chirurgien à bord ?



Synthèse :

Pourquoi ai-je fait ça ?
Je n'avais pas dit plus jamais ?
Plus de piraterie ? Plus de bateau et plus de mer ?
Je peux même pas me faire confiance à moi même.
Qui suis-je ? Ou vais-je ?
Arrête Lili ! Tu te poses trop de questions, fonce !
Me voilà à me parler à moi même, la terre m'a rendu folle !

Alors me voilà, sur ce Thunder Bolt, une nouvelle fois en mer, pour une nouvelle vie je l'espère. J'en ai bavé c'est vrai, et je mérite d'en faire baver les autres maintenant.

Au final, qu'est-ce qui me reste ? De quoi j'ai peur ? De mon père ?
Faudrait-il encore que je le croise ce vieux loup des mers. Que se passerait-t-il ? Pour moi, pour lui ? Voilà un an que je ne suis plus sous ses ordres. Et trois ans que je n'ai plus rien à attendre de la vie et qu'elle ne peut plus rien me reprendre.

Je ne sais pas de quoi demain est fait. Tout ce que je sais, et mon cher Descarte le dira mieux que moi :  “Pour atteindre la vérité, il faut une fois dans la vie se défaire de toutes les opinions qu'on a reçues, et reconstruire de nouveau tout le système de ses connaissances. ”

Et si c'était pareil pour que la roue tourne ?

Je suis à l'aube de l’abordage de ma propre vie.
Hissez haut me voilà !



Revenir en haut Aller en bas
Invité
Jeu 20 Aoû - 19:32
Invité
Invité
Invité
Hey cool que tu sois venu à bord moussaillon.

Bienvenue sur le forum et bon courage pour ton histoire.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Jeu 20 Aoû - 20:53
Invité
Invité
Invité
Hey bienvenue Evens :love: ici Victoire Weasley ^^
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Jeu 20 Aoû - 21:05
Invité
Invité
Invité
Avec Candice nul doute que ce soit toi :4:
Merci à tous les deux !
L'écriture est en cours.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Ven 21 Aoû - 0:29
Invité
Invité
Invité
Bonsoir et bienvenue à bord moussaillon ! ! !
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Ven 21 Aoû - 19:45
Invité
Invité
Invité
Merci :1: 

(Histoire éditée)
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Dim 23 Aoû - 20:14
Invité
Invité
Invité
Bienvenue parmi nous chère Alice ! Bon courage pour la suite de fiche et si tu as des questions n'hésite pas :52:
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Lun 24 Aoû - 0:10
Invité
Invité
Invité
Bienvenueeeeeeeeeeeee :)

PS : Oui je suis toujours en vie désolée
Revenir en haut Aller en bas
Mer 16 Sep - 11:38
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Administratrice pirate
Date d'inscription : 16/03/2015
Messages : 320
Localisation : Tortuga
Age : 24
Avatar : Phoebe Tonkin
Double compte : /

Bienvenue!

Désolée pour ce looping retard !
Tu intègres le Pavillon noir :)
Tu vas maintenant pouvoir recenser ton avatar dans le bottin !
A partir de maintenant tu vas aussi pouvoir te créer un cercle social et commencer ton histoire en créant ta fiche de liens (les rps seront dans le même post).
Tu vas aussi devoir demander ton rang à cet endroit! La description de chaque rang disponible est rédigée dans ce sujet. Tu dois aussi choisir ton équipage. C'est important pour ton personnage!
Si tu es amené à être absent(e), tu pourras nous prévenir en postant un sujet dans cette partie.
Bon jeu !



Nous sommes de ceux qui ne renoncent pas, des chiens enragés, des teigneux, des acharnés. Nous sommes de ceux qui comptent bien devenir capables de tout encaisser. Nous sommes de ceux qui établissent des stratégies dans l'obscurité pour reprendre la main, jouer selon leurs propres règles et forcer le destin.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
ET UNE BOUTEILLE DE RHUM :: Pas de quartiers :: Cimetière :: V.4 :: Fiches refusées-
Sauter vers: