AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Helena Van der Decken ♆ Everything looks better when the sun goes down

 :: Pas de quartiers :: Cimetière :: V.2 :: Fiches refusées Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Invité
Jeu 2 Juil - 11:43
Invité
Invité
Invité

   

   NOM: Van der Decken. PRENOM(S): Helena. ÂGE: 23 ans. LIEU DE NAISSANCE: certainement à Charles Town, dans les Bahamas. ETAT CIVIL: célibataire endurcie. GROUPE: Drapeau Blanc. AVATAR: Keira Knightley.
   

   
Helena Van der Decken

   
ÉLÉGANTE : au premier abord, je suis une jeune femme distinguée. Il n'y a pas à dire, lorsque je rentre dans une pièce, mon charme fait son petit effet. Et nombreux sont ceux qui tombent des nues en apprenant que je ne passe pas mes journées derrière une tasse de thé. En toute circonstance, je ne perds jamais ma dignité. Peut-être est-ce dû au fait que je sois née dans une famille "de la haute". Notre majesté serait inscrite dans nos gènes, et nous ne la perdrions jamais ? Si vous voulez mon avis, lorsque la Faucheuse vient nous cueillir, nous sommes tous semblables...

INDÉPENDANTE : une chose est sûre, je n'ai besoin de rien ni de personne. Débrouillarde, je trouverai toujours un moyen de me sortir des situations les plus complexes. Et avec panache, s'il vous plaît ! La solitude ne me fait pas peur, voire je sais l'apprécier. Certains craignent de se retrouver face à eux-mêmes, mais ce n'est pas mon cas. Je me connais, et cela fait longtemps que j'ai accepté l'être que j'étais.

DÉTERMINÉE : lorsque j'ai une idée en tête, rien ne m'arrête. Je me battrai jusqu'au bout pour mes idées, et je préfèrerais plutôt mourir que de les abandonner. Je suis résistante et endurante, même s'il faut que je prenne mon mal en patience, et bien qu'à cela ne tienne, j'attendrai le temps qu'il faudra. Ne jamais lâcher, tenir la distance, voilà ce qu'il faut se répéter pour ne pas finir broyer par ce monde à la dérive.

RÉFLÉCHIE : je suis quelqu'un qui sait utiliser sa tête. J'observe, je reste attentive, et j'analyse. Tout part d'une certaine curiosité, qui fait que je m'intéresse à tout, absolument tout. Grâce à cela, je me suis bâti une solide culture générale. Pour qu'un cerveau fonctionne, il faut l'alimenter. C'est pour cela que je m'entoure fréquemment de livres, afin d'en savoir toujours et encore plus. Le savoir, c'est le pouvoir. Surtout lorsqu'on est une femme. Mon esprit critique me rend très difficilement manipulable ou influençable. On ne me la fait pas à l'envers.

MÉTICULEUSE : en tant que médecin-chirurgien, vous vous doutez bien que c'est là une qualité primordiale. Je prends mon travail très à cœur, je soigne chacun de mes mouvements avec précision. Adroite de mes dix doigts, je suis reconnue pour mes dons de "couture" et autres "bricolages". J'en ai développé des capacités de concentrations plutôt importantes. Si je m'y attèle sérieusement, je peux rester des heures entières sur la même plaie, jusqu'à ce que je résultat soit à la hauteur de mes attentes. Et croyez-moi, je suis on ne peut plus exigeante.
FOURBE : et non, je suis loin d'être une sainte. Bien au contraire. La vie m'a appris que seuls les plus forts s'en sortaient. Et les plus malins. Rusée, je mets mon intelligence au service de mon propre profit. Très égoïste, je ne prendrai aucun risque, et ce, pour qui que ce soit. Chacun pour soi et Dieu pour tous. Ma vie est ce que j'ai de plus précieux, je ne compte pas la bousiller pour rendre service. La loyauté et toutes les foutaises qui en découlent ne font pas partie de mes qualités. Opportuniste, je n'hésiterai pas à trahir mon plus fidèle camarade (bon, je vous l'accorde, je n'ai jamais eu de "camarade") pour arriver à mes fins, ou simplement pour sauver ma peau. Un conseil, ne vous fiez pas trop à moi, et si vous ne voulez pas que je vous laisse tomber au plus mauvais moment, veillez à toujours m'être utiles. Bref, ce ne sont pas les scrupules qui m'étouffent.

FIÈRE : j'ai une grande estime pour moi-même. Je ne me considère pas comme l'égal de ce ramassis de pourritures humaines qui traînent leurs carcasses aux quatre coins des Caraïbes. Non, je vaux mieux que ça. Et je ne me fais pas prier pour le rappeler dès que l'occasion se présente. Confiante de mes capacités, j'ai développé un ego assez imposant. Je suis orgueilleuse, et pourtant, je ne me vexe pas facilement. Je ne suis pas susceptible. Il y a juste certains sujets qu'il vaut mieux éviter d'aborder, au risque de se retrouver avec une balle entre les deux yeux.

ÉNIGMATIQUE : je ne sais pas si c'est vraiment considéré comme un défaut, mais il est vrai que je suis une jeune femme pleine de mystères. Ma nonchalance et ma désinvolture perpétuelles empêchent quiconque de deviner ce que je pense vraiment. Le charisme que je dégage ne fait qu'augmenter le ténébreux aura qui m'enveloppe. Mon côté lunatique m'a apporté une réputation de "dérangée". En effet, certains disent que je suis cinglée. C'est vrai que j'ai un grain. Mais je pense qu'au fond, je suis surtout et avant tout une âme torturée.

RÊVEUSE : on dirait pas comme ça, mais je ne suis pas qu'une garce sans cœur. Bon, faut vraiment creuser, cependant, un cœur bat bien derrière cette poitrine de fer. Une âme romantique se cache sous cette carapace. Je suis une grande rêveuse, mon regard se voile parfois, et mon esprit s'égare, au loin, de l'autre côté de l'horizon. Ce côté détaché de la réalité se retrouve dans mon organisation. Enfin, plus exactement, dans mon absence totale d'organisation. Mon bureau et mon plan de travail semblent toujours avoir essuyé un ouragan magistral. Bizarrement, je me retrouve parfaitement dans tout ce foutoir. C'est mon foutoir à moi.

IMPRÉVISIBLE : je suis à l'image du feu : fougueuse, impulsive, passionnée, sanguine et indomptable. Dire que j'ai un caractère bien trempé serait un doux euphémisme. Véritable esprit rebelle, je suis une vraie tête de mule, colérique et bourrue. La dentelle, je la garde pour mes vêtements, pas pour mes propos. Si j'ai quelque chose à dire, je le dis, même si cela peut blesser l'ego du destinataire. Je suis franche, certes, mais pas honnête pour autant. Si le besoin s'en fait sentir, je peux très bien mentir comme je respire. Il m'arrive d'avoir des poussées de colère, où je deviens violente et agressive. Je libère la Bête qui sommeille en moi, et croyez-moi, vous ne voulez pas la rencontrer.

   
Si un jour tu te retrouves devant un gars en train de se faire agresser par deux hommes, que fais-tu ? L'esprit chevaleresque, c'est pas trop ma came. J'aime pas me mêler des affaires des autres, parce que j'aime pas quand on se mêle des miennes. Et qui dit que ce pauvre type n'a pas bien mérité de se faire cogner ? Puis, qu'est-ce que ça peut me foutre, hein ? Alors, à part un regard dédaigneux pour leur signifier qu'ils font trop de bruit et qu'ils peuvent aller jouer ailleurs, je ne bougerai pas le petit doigt.
   As-tu déjà tué ? J'ai fait tellement de choses dans ma vie... J'ai triché, volé, trompé, trahi, j'en passe et des meilleures. Et j'ai tué. Oui. Je ne peux pas vous dire que ça ne m'a fait ni chaud ni froid, mais je m'en suis vite remise.
   Crois-tu aux créatures surnaturelles ? Je n'y crois pas. Je le sais. Les fonds marins regorgent de saloperies en tous genres. Et je suis bien placée pour le savoir.

   
PSEUDO: Lakezis. ÂGE: 17 ans. COMMENT AS-TU TROUVE LE FORUM? Grâce au partenariat avec le forum Les Rois Maudits. DERNIER MOT? A l'abordage :112:

   
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Jeu 2 Juil - 11:43
Invité
Invité
Invité


   

   Océan Atlantique, décembre 1648.

La nuit était si sombre qu'il était bien difficile de distinguer la mer du ciel nocturne. Pas une étoile ne venait éclairer le paysage. Les ténèbres régnaient en maîtresses absolues. Sur le pont, un matelot faisait les cent pas. Son tour de garde était tombé au pire moment : le froid le mordait de toutes parts, et il avait beau se frictionner comme un forcené, la chaleur s'envolait aussitôt. Il plongea son nez rougit par les températures glaciales dans son col, enfonçant dans un même temps son bonnet sur ses oreilles congelées. On n'entendait que le bruit du bois qui craquait doucement au rythme des lents roulis de l'eau. Le marin était de plus en plus mal à l'aise, seul sur cet immense pont : l'épaisseur de la nuit l'étouffait. Il hésita à héler son camarade perché dans le nid-de-pie, mais se retint. Il ne voulait pas réveiller les passagers de marque que le navire transportait. C'était un grande frégate anglaise, habituellement affectée aux forces navales, mais exceptionnellement, le capitaine avait mis son bâtiment au service d'un couple prestigieux qui désirait quitter Charles Town pour regagner Londres. Les Bahamas connaissaient actuellement une nouvelle vague de piraterie, et l'endroit n'était plus sûr. D'autant plus que les deux voyageurs avaient un nouveau-né : une petite fille d'à peine quelques jours, absolument adorable, de ce qu'avait pu voir le matelot. Pour leur sécurité, l'identité de ces voyageurs était restée secrète. Personne, hormis le capitaine, ne savait qui ils étaient.
Des bruits de pas sortirent le marin de sa torpeur, causée par le froid. Un camarade venait prendre la relève. Il était temps, le matelot ne sentait plus ses doigts. Après avoir encouragé son successeur d'une tape amicale sur l'épaule, il regagna rapidement la tiédeur des quartiers de l'équipage. Il laissa échapper un soupir d'aise : enfin, il allait pouvoir se reposer. Et il ne pensait pas si bien dire... A peine fut-il assis sur son hamac, pensant déjà aux bonnes heures de sommeil qui l'attendaient, qu'un craquement sinistre et retentissant lui fit relever la tête. Tout ce que le malheureux eut le temps de voir, ce fut une gigantesque tentacule s'abattant sur lui.

⚔ ⚓ ⚔

« Cap’taine, v’nez voir ça ! »

John Robertson n’en revenait pas. Au beau milieu des débris flottants de la frégate que l’équipage de John venait de découvrir, se tenait, allongé dans son couffin, un nouveau-né en larmes. Lorsque le capitaine le rejoignit, ce dernier fut aussi surpris que son subalterne. Cet enfant était un miraculé ! Il avait survécu à ce qui semblait avoir réduit le navire en miettes, et s’était retrouvé sur un radeau de fortune. De plus, les secours étaient arrivés à temps. Une chance extraordinaire. Le capitaine pris le nourrisson dans ses bras. D’après les recherches, il était le seul survivant. Personne n’arrivait à expliquer ce qui était arrivé au bateau pour finir dans cet état-là. Il paraissait avoir été broyé. Pourtant, aucun récif n’était à proximité. Certaines langues superstitieuses auraient mentionné que ce n'était rien d'autre que l’œuvre d'un monstre marin, tel que le Kraken.
Un médaillon attaché au cou du petit être attira l’attention du capitaine. Les initiales V.d.D y étaient gravées. Tout britannique qui se respecte savait à qui elles appartenaient. La famille Van der Decken était connue et reconnue. Originaire de Hollande, elle possédait de nombreuses terres dans le Nouveau monde, et elle était très proche de la couronne d’Angleterre. Il se trouvait que le capitaine avait déjà rencontré son représentant : Alexander Van der Decken, vivant à Londres. Il décida de lui ramener l’enfant.

⚔ ⚓ ⚔

C’est ainsi que moi, Helena Van der Decken, me retrouvai à vivre chez mon oncle Alexander, et sa femme Lisa. Mon oncle avait tout de suite reconnu le médaillon que je portais comme étant celui de sa sœur, Emma. Le couple m’avait recueillie et élevée, non pas comme leur propre fille, mais comme leur nièce. Ils ne m’avaient jamais caché l’identité de la femme qui m’avait mise au monde, ni des circonstances dans lesquelles on m’avait retrouvée. Je leur en étais très reconnaissante.
Sur mon enfance, il n’y a rien à raconter. Je vécus heureuse, je m’intéressais à tout et fus très bien instruite. Le domaine de la médecine m’attira immédiatement, et mes tuteurs me confièrent aux meilleurs médecins qu’ils connaissaient. Je me révélai plutôt douée, en tout modestie. Mon oncle était un homme assez moderne, et mon éducation s'en ressentait : j'appris à me battre, à gérer une entreprise, et l'art de la négociation.
Cependant, la mer m’appelait. Je savais, je sentais, que ma place n’était pas à Londres, pas dans l’Ancien monde. Je désirais découvrir cet univers que ma mère avait quitté pour moi. J’avais pris ma décision : les Caraïbes m’attendaient. Ni mon oncle ni ma tante ne me retinrent. J’avais dix-huit printemps, j’étais assez âgée pour prendre ma vie en main. Ils me léguèrent une petite fortune pour que je puisse m’installer, et je partis à bord d’un navire de guerre, direction New Providence.  

⚔ ⚓ ⚔

  Port-Royal, mai 1671.

Depuis mon arrivée dans les Caraïbes, cinq ans plus tôt, j'avais réussi à me faire un nom. J'avais fait construire une demeure à Port-Royal, et avais investi dans la production de rhum et de tabac, pour assurer mes revenus. En outre, les médecins-chirurgiens étaient rares, et très recherchés. Mes clients venaient de tous les horizons : matelots de la marine royale, marchands, pirates... Tant qu'ils avaient de quoi payer mes services, j'acceptais de les soigner. Dans le milieu, j'étais à présent connue sous le nom de Pandore. Peut-être parce que, comme cette entité mythologique, j'avais "tous les dons", et que je faisais sortir de chacun de mes patients les maux qu'ils avaient en eux. Poétique, n'est-ce pas ? J'avais une réputation assez ténébreuse et inquiétante. J'étais crainte et respectée. Le pouvoir de l'argent, certainement... Ou bien étais-ce à cause de mes étroits liens avec la communauté des prêtres et prêtresses. Ces êtres obscurs m'avaient toujours intriguée, et j'étais rentrée en contact avec eux pour nourrir mes connaissances des sciences occultes, après en avoir soigné quelques membres. Voyance, médiumnité et projection astrale m'ouvraient leurs portes. Peut-être allais-je enfin découvrir ce qui c'était passé, en cette nuit de décembre 1648, où j'avais miraculeusement survécu à une étrange catastrophe.

S'il vous arrive de passer par Port-Royal et que vous vous trouvez mal en point, demandez Pandore au premier tavernier que vous croiserez, il vous guidera jusqu'à moi. Prenez simplement gare à avoir de quoi me payer.

   
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Jeu 2 Juil - 11:46
Invité
Invité
Invité
Yoho! :65:

Bien le bonjour moussaillon. Je te souhaite bon courage pour ta fiche et j'espère que tu te plaira ici :69:
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Jeu 2 Juil - 11:49
Invité
Invité
Invité
Merci bien :31:
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Jeu 2 Juil - 12:01
Invité
Invité
Invité
Bienvenue parmi nous :4:
Revenir en haut Aller en bas
Jeu 2 Juil - 12:20
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Administratrice pirate
Date d'inscription : 16/03/2015
Messages : 320
Localisation : Tortuga
Age : 24
Avatar : Phoebe Tonkin
Double compte : /
Bienvenue sur le forum ! :21: Bonne chance pour la suite de ta fiche et le staff est à ta disposition si tu as la moindre question !


Nous sommes de ceux qui ne renoncent pas, des chiens enragés, des teigneux, des acharnés. Nous sommes de ceux qui comptent bien devenir capables de tout encaisser. Nous sommes de ceux qui établissent des stratégies dans l'obscurité pour reprendre la main, jouer selon leurs propres règles et forcer le destin.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Jeu 2 Juil - 12:47
Invité
Invité
Invité
Merci beaucoup à vous deux :51:
Si j'ai des questions, je n'hésiterai pas à faire appel au Staff ! (Mais normalement ça devrait aller.)
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Jeu 2 Juil - 13:33
Invité
Invité
Invité
Coucouuuuu, bienvenue '-' ♥

Bon courage pour ta fifiche ! :31:
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Jeu 2 Juil - 13:48
Invité
Invité
Invité
Merci Sunniva ♥
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Jeu 2 Juil - 14:46
Invité
Invité
Invité
Bienvenue parmi nous miss =D ! Bonne écriture de ta fichette !
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Jeu 2 Juil - 14:59
Invité
Invité
Invité
Bienvenue et bonne chance pour ta fiche. J'ai hâte de la lire. Excellent choix d'avatar
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Jeu 2 Juil - 15:12
Invité
Invité
Invité
Merci à tous les deux !
Ma fiche devrait être finie entre aujourd'hui et demain !
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Jeu 2 Juil - 19:45
Invité
Invité
Invité
Bienenueeeeeeeeeee :)
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Jeu 2 Juil - 20:10
Invité
Invité
Invité
Bienvenue parmi nous et bon courage pour ta fichette !! N'hésite pas si tu as besoin d'aide ou si tu as des questions !! :41:
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Jeu 2 Juil - 20:20
Invité
Invité
Invité
Merci Prudence et Jenner :41:
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Jeu 2 Juil - 21:21
Invité
Invité
Invité
Bienvenue !! :D
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Jeu 2 Juil - 22:30
Invité
Invité
Invité
Merci Elizabeth !
Revenir en haut Aller en bas
Lun 6 Juil - 17:32
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Administratrice pirate
Date d'inscription : 16/03/2015
Messages : 320
Localisation : Tortuga
Age : 24
Avatar : Phoebe Tonkin
Double compte : /

Bienvenue!

Quelle histoire intéressante ! Tu as une très jolie plume et je t'en félicite ! Malgré quelques fautes, je n'en tiendrais pas compte car elle sont trop peu nombreuses.
Donc si j'ai bien compris, bien que le prénom de ton personnage soit Helena, tout le monde t'appellera Pandore? Il faudra le préciser au mieux pour que les membres ne se trompent pas :)
Tu intègres le drapeau blanc.
Tu vas maintenant pouvoir recenser ton avatar dans le bottin !
A partir de maintenant tu vas aussi pouvoir te créer un cercle social et commencer ton histoire en créant ta fiche de liens (les rps seront dans le même post).
Tu vas aussi devoir demander ton rang à cet endroit! La description de chaque rang disponible est rédigée dans ce sujet. Tu dois aussi choisir ton équipage. C'est important pour ton personnage!
Si tu es amené à être absent(e), tu pourras nous prévenir en postant un sujet dans cette partie.
Bon jeu !



Nous sommes de ceux qui ne renoncent pas, des chiens enragés, des teigneux, des acharnés. Nous sommes de ceux qui comptent bien devenir capables de tout encaisser. Nous sommes de ceux qui établissent des stratégies dans l'obscurité pour reprendre la main, jouer selon leurs propres règles et forcer le destin.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Lun 6 Juil - 17:38
Invité
Invité
Invité
Merci beaucoup Bonnie :31:

Désolée pour les fautes, je n'ai pas tout relu (honte à moi...). Et je n'oublierai pas de préciser son surnom, bien sûr !
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
ET UNE BOUTEILLE DE RHUM :: Pas de quartiers :: Cimetière :: V.2 :: Fiches refusées-
Sauter vers: