AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Sea, sex and sun ? ▬ Bonnie & Thomas

 :: Pas de quartiers :: Cimetière :: V.4 :: RP's archivés Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Invité
Dim 21 Juin - 15:08
Invité
Invité
Invité


Sea, sex and sun ?
Bonnie & Thomas
La plage. Incoutournable paysage des Caraïbes. Et ces derniers temps, Thomas en profitait plus que de raison. Il risquait de s'habituer à la terre ferme à ce rythme-là ! Mais qu'importe. Le Lys Noir reprendrait le large bien assez vite, avec l'espoir de récolter un fameux butin. Tortuga était généralement une mine d'informations relativement fiables.

Mais trop connue ! Il faudrait varier un peu nos sources car tous les équipages poursuivent les mêmes proies. C'est du moins ce qui s'était passé ces dernières semaines. Pourtant, John avait confiance en son indic de l'île de la Tortue, persuadé d'avoir de l'exclusif. Il le payait assez grassement pour ça, c'est vrai. Mais le quartier-maître avait de plus en plus l'impression de se faire avoir... Il avait fait part de ses doutes à son capitaine.

« Donnons-lui une dernière chance » qu'il avait répondu.

Ce coup-ci, il a intérêt à nous fournir une belle piste...

En attendant, le navire mouillait tranquillement dans la baie et les pirates profitaient de dépravations joyeuses. Toutefois, Thomas n'avait pas la tête à festoyer en grand comité ce soir. Ça faisait bien deux ou trois nuits qu'il passait avec ses camarades de bord à se livrer aux plaisirs de la boisson et de la chair.
Aujourd'hui, une balade solitaire une bouteille à la main et les pieds dans l'eau au coucher du soleil serait parfaite. Et c'est ainsi qu'il se retrouvait là, sur le sable humide sous un ciel multicolore.

Un bon cigare aurait été le bienvenu. Thomas s'était mis à goûter le tabac récemment et il aimait bien ça. En outre, c'est pas ce qui manquait par ici. Les plantations de tabac proliféraient dans presque toutes les îles. Mais il n'avait pas pris la peine d'en faire quelques réserves à fumer. Il se contenta donc de prendre quelques généreuses gorgées de rhum qui lui chauffèrent agréablement le gosier.

Il regarda l'horizon, pensif. Puis tourna la tête à droite, à gauche. Pas un chat à première vue. Et puis même s'il y avait eu des gens, ça ne l'aurait sans doute pas rebuté. Il était décidé. Et pas très pudique. Thomas ôta donc ses fripes, posa sa bouteille entamée et se jeta nu dans l'eau fraîche et salée.
Revenir en haut Aller en bas
Mar 23 Juin - 12:52
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Administratrice pirate
Date d'inscription : 16/03/2015
Messages : 320
Localisation : Tortuga
Age : 24
Avatar : Phoebe Tonkin
Double compte : /


Sea, sex and sun


Notre navire avait fait escale à Tortura depuis quelques heures maintenant. J’avais beaucoup bu à la taverne, et la bouteille de rhum à la main, j’étais venue sur la plage nonchalamment. A un moment, je sentais que je ne pourrais résister plus longtemps aux mauvais effets de l’alcool sur me foie, et rapidement, je me penchais en avant et vomis toute la boisson que j’avais avalé depuis mon arrivée. Essuyant ma bouche salie avec mes mains, je commençais à marcher vers la mer pour me passer un coup d’eau partout sur le visage et le corps.

Je déambulais doucement, afin de profiter de la sensation de légèreté qui m’habitait à cet instant. Puis quand je me retrouvais devant la houle, je tombais à genoux et plongeais mes mains dans les petites vagues pour prendre de cette flotte que j’appliquais partout sur mon visage. Je frottais mes mains avec quand je fus interpelé par un mouvement à ma droite. Des vêtements piteusement délaissés sur les sable luttaient pour ne pas se faire emporter par le doux mistral.

Le sourire aux lèvres, je me relevais brusquement pour me diriger vers ces haillons. Une arme était posée délicatement sur les vêtements pour leur permettre de ne pas s’envoler. Quel genre d’imbécile peut laisser ses moyens de défense au bord de l’eau? Je me mis à scruter le large à la recherche d’un homme, probablement nu.

Puis un brun fis son apparition à la lisière de l’eau. Je ne savais pas si il m’avait vu, mais je pris un malin plaisir à prendre la pause la plus fière possible tout en croisant les bras.

Alors, on va sortir de l’eau?

Criais-je d’un ton narquois à son intention.

J’avais essayé d’attirer son attention pour que le jeune homme remarque enfin ma présence. C’était un bon moment que m’avait offert le destin pour humilier quelqu’un, en espérant que cette personne ne soit pas de mon genre. Puis, c’était une excuse pour me rincer vivement l’oeil, pourquoi pas?

J’estimais que mon foie c’était assez reposé, alors je repris un goulée de rhum dans la bouteille que je n’avais toujours pas lâché.


CREDITS FICHE: ROMANE


Nous sommes de ceux qui ne renoncent pas, des chiens enragés, des teigneux, des acharnés. Nous sommes de ceux qui comptent bien devenir capables de tout encaisser. Nous sommes de ceux qui établissent des stratégies dans l'obscurité pour reprendre la main, jouer selon leurs propres règles et forcer le destin.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Mer 1 Juil - 21:10
Invité
Invité
Invité


La mer était bonne, fraîche mais pas trop, calme et scintillante à souhaits sous les reflets colorés du soleil qui déclinait. Thomas fit quelques brasses, plongea longuement son visage sous l'eau pour se rafraichir et finit par se laisser négligemment flotter sur le dos.
Après quelques temps - il n'aurait su déterminer avec précision la durée de sa baignade - il eut envie de boire un coup et de s'allonger dans le sable. Les plaisirs les plus doux sont les plus simples. C'était du moins ce qu'il avait toujours pensé. Il en avait la conviction et estimait en avoir la preuve tous les jours.

Le quartier-maître du Lys Noir entama sa tranquille remontée vers la plage. Il n'avait pas particulièrement fait attention à sa destination et fut donc surpris d'entendre une voix de femme. En effet, il y avait une demoiselle qui l'attendait sur la plage, les bras croisés et l'air satisfaite de le prendre en flagrant délit.
Mais attendez un instant ! L'exhibition était-elle un crime à cette époque ? Il est vrai que cela peut atteindre aux bonnes mœurs... Mais qu'importe ! Ce n'était pas la première fois que le pirate jouissait de la nature dans le plus simple des apparats et ce ne serait certainement pas la dernière.

Elle se tenait là, fière et pas le moins du monde choquée devant sa nudité. Grand bien lui fasse ! Thomas eut un sourire amusé. Peut-être venait-elle aussi pour faire un plouf ?
Il sortit complètement de l'eau, attrapa sa propre bouteille, la tendit vers elle comme pour lui porter un toast et but au goulot. Puis il s'étendit sur le sable, comme il l'avait prévu, sans faire un seul geste pour se rhabiller ou cacher son intimité. Il leva les yeux droit sur elle et finit par dire sur un ton badin :

« Belle soirée pour se baigner pas vrai ? »

Il sourit à nouveau et l'observa un peu plus attentivement. Elle était rudement mignonne. Vu sa dégaine, elle n'était ni une fille de joie ni une simple paysanne du coin. Elle navigue. C'était donc une pirate, sans aucun doute. Ne débarque pas à Tortuga qui veut. Les navires pirates avaient quasiment le monopole du port.

Cette demoiselle était certes de belle compagnie. Mais serait-elle aussi agréable de caractère que de visage ? Il n'y avait qu'un seul moyen de le savoir.
Thomas se redressa vivement et se mit assis en tailleur. D'un air taquin et avec un sourire qui en disait long, il s'exclama :

« Bah alors ?! C'est à ton tour ! Mets-toi à l'aise. J'ai bien envie de voir ce qui se cache sous ces fripes. »

Ce n'était d'ailleurs pas totalement faux. S'il avait lancé ça pour voir sa réaction et non pas vraiment pour lui lancer le défi, il trouvait la jeune fille attirante et à son goût. Bien sûr qu'il n'aurait pas refusé d'en voir un peu plus !
Il lui tendit sa bouteille pour l'encourager. Partager un peu d'alcool, ça aidait souvent à faire connaissance, pas vrai ?
Revenir en haut Aller en bas
Jeu 12 Nov - 15:31
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Administratrice pirate
Date d'inscription : 16/03/2015
Messages : 320
Localisation : Tortuga
Age : 24
Avatar : Phoebe Tonkin
Double compte : /
Il ne présentait aucune gêne, mais cela ne me déstabilisa pas pour autant. Un peu de douceur des yeux ne me faisait pas de mal.

- Belle soirée pour se baigner pas vrai ? Me demanda t-il.

- Oui, c’est une belle soirée.

Il s’assit et me lança comme un défi d’enlever mes vêtements tout en me proposant à boire. Je ris d’une voix rauque avant de répondre :

- L’invitation aurait été tentante si ça n’avait pas été venant d’un pirate si peu soigneux de son attirail .

Dis-je simplement en désignant du regard ses armes qu’il avait laissé sur le sable pendant sa baignade. Même si je voulais simplement être provoquante, je n’avais pas pour autant envie d’enlever mes vêtements. Il ne m’impressionnait pas, mais il m’en faut plus pour me motiver. Cette idée ne m’empêcha pas de lui arrache sa bouteille.

- Mais je prendrais bien une gorgée quand même.

Puis je pris quelques goulées. Ce n’était pas mauvais, mais je préférais mon bon vieux rhum. En m’essuyant le bouche du revers de mon bras, je lui rendis son alcool avec ma main libre et m’assis à côté de lui. Un petit silence pesa le temps, mais c’était délectable, car sur la navire le temps c’est de l’argent et nous n’avons pas le temps de discuter. Nous en arrivons même à un point qu’on perd la notion de parler. Je regardais la mer s’étendre jusqu’à l’horizon. Je regardais le paysage qui ne balançait pas avec le rythme des vagues. Ça faisait un bien fou.

- T’es là pour quoi toi ?

Demandais-je au beau brun sans vraiment me demander si je pouvais poser la question. Je voulais juste casser cet instant si calme qu'il en devenait gênant.

J'enlevais mes chaussures pour me mettre à l'aise, et bus encore un coup. Sentant la nausée monter à nouveau, je me décidais de me calmer quelques minutes et sortie une de trois pommes que j'avais volé au marchand du coup. Je mordis un grand coup dedans et décidais de ne pas en proposer à cet homme qui n'avait toujours pas décidé de se rhabiller. Si il en voulait une, qu'il aille la chercher.


Nous sommes de ceux qui ne renoncent pas, des chiens enragés, des teigneux, des acharnés. Nous sommes de ceux qui comptent bien devenir capables de tout encaisser. Nous sommes de ceux qui établissent des stratégies dans l'obscurité pour reprendre la main, jouer selon leurs propres règles et forcer le destin.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
ET UNE BOUTEILLE DE RHUM :: Pas de quartiers :: Cimetière :: V.4 :: RP's archivés-
Sauter vers: