AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Nathaniel Z. Hayme, le voyageur aux deux tours du monde

 :: Pas de quartiers :: Cimetière :: V.4 :: Fiches refusées Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Invité
Jeu 14 Mai - 14:22
Invité
Invité
Invité


NOM: Hayme . PRENOM(S): Nathaniel Zacheus . ÂGE: 27 ans. LIEU DE NAISSANCE: Londres. ETAT CIVIL: Célibataire. GROUPE: Drapeau Blanc. AVATAR: Gaspard Ulliel.

Nathaniel Z. Hayme


De par son éducation poussée au sein de la petite noblesse londonienne, Nathaniel est quelqu’un d’érudit, ses connaissances étendues lui ayant grandement servi lorsqu’il décida d’abandonner sa terre natale et de parcourir le monde. Si la géographie et l’astronomie l’ont aidé à devenir un timonier de qualité, les us de la haute société lui ont permis d’éviter de nombreux ennuis avec les autorités, ce qui ne l'empêchait pas de finir derrière les barreaux à plusieurs reprises. De même, son expérience de la rue et des différents équipages avec lesquels il a navigué lui ont insufflé le langage et les expressions des soudards, tout cela faisant de lui un homme à deux facettes, un acteur complet pouvant se mouvoir aisément dans la majorité des sphères de la société.

En soutien de ce talent de caméléon, il a également appris à se montrer discret, à disparaître et se faire oublier lorsqu’il le faut ou, à l’inverse, à s’introduire en silence pour apparaître au grand jour le moment venu. La combinaison de ces qualités font de Nathaniel un très bon partenaire, qu’il s’agisse d’un compagnon de boisson les pieds sur la table ou d’une discussion philosophique allongé sur gaillard d’arrière du navire, il sera capable de s’adapter à son interlocuteur. S’il n’est pas fin psychologue, il essaie toujours de trouver les mots justes pour rendre le sourire à celui qui en a besoin.

Enfin, fi de ses qualités intellectuelles, il est également bon tireur. Quand on n’a qu’une seule balle dans son revolver, on fait en sorte qu’elle fasse mouche du premier coup. Il lui arrive, bien évidemment, de rater sa cible, mais si ce n’est pas le cas, il y a peu de chances que cette dernière se relève. Un pistolet, un mort. Et Nathaniel en trimballe deux sur lui.

Si Nathaniel est capable de savamment se servir de son éducation, elle a également eu son petit effet sur lui. Chassez le naturel et il revient au galop, le jeune homme ne supporte pas l’autorité, de par sa prime enfance dorée, ce qui lui a valu nombre de séjours aux fers, que ce soit dans la cale d’un navire ou dans la caserne d’un fort. Il a toutefois été, en de rares occasions, un excellent marin, obéissant aux ordres par ce qu’il respectait l’homme qui les lui donnait plus que par acceptation de la hiérarchie.

Ceci dit, si son action peut nuire à la couronne d’Angleterre, il se fout complètement de qui le lui ordonne. Sa haine du royaume britannique a traversé les océans avec lui, il n’appréciera la compagnie d’anglais que s’ils ne sont plus affiliés à leur terre. Sans le pousser au crime à la vue d’un compatriote défenseur de sa patrie, il sera le premier à cracher sur sa tombe. Cela faisant du timonier un jeune homme un brin obsessionnel par moment, ne sortant la tête de ses cartes que pour pourrir la vie de ce bout de terre qu’il déteste tant.

Étonnamment, malgré son érudition, il apparaît impétueux, prenant des décisions spontanées sans y réfléchir un seul instant, laissant sa vie entre les mains du destin. Ou de la chance car, comme beaucoup, c'est un joueur, cette mauvaise habitude le laissant régulièrement sans le moindre sou en poche. Cette façon de vivre l’a entraîné dans diverses directions, bonnes comme mauvaises, desquelles il s’est sorti avec, parfois, bien des galères. Notamment lorsque l’escarmouche s’annonçait violente, lui qui est un piètre combattant. Même s’il est un marin aguerri, son corps fin et élancé n’a pas acquis une force brute suffisante pour affronter un adversaire  à mains nues. Bien qu’il se défende correctement avec un sabre, il préfère garder ses distances et, en tant qu’ancien gentleman, apprécie les duels au pistolet.

Si un jour tu te retrouves devant un gars en train de se faire agresser par deux hommes, que fais-tu? Cela dépendra bien évidemment de la situation exacte. Présence d’armes ou non, quel que soit le camp, pourcentage de musculature des agresseurs en opposition à celui de Nathaniel et, bien évidemment, possibilité éventuelle d’obtenir quelque chose en échange, qu’il s’agisse de monnaies sonnantes et trébuchantes ou simplement de service. Vous l’aurez compris, son intérêt joue un rôle primordial dans cette décision.
As-tu déjà tué? A l’instar de la totalité des personnes présentes sur cette Terre, enfants inclus, son âme n’est pas exempte de noirceur. Il a dû travailler pour vivre, et il est arrivé que ce travail mène à la mort d’un ou plusieurs de ses congénères. Le monde est ainsi fait, il a visité suffisamment d’endroits et rencontré suffisamment de personnes pour adopter ce regard.
Crois-tu aux créatures surnaturelles? Il est dit dans la Sainte Bible que Dieu a créé toutes vies sur Terre. Dans ce cas, si les créatures dont vous parlez existent réellement, elles sont aussi « naturelles » que l’Homme. Prenons une autre façon de penser, le terme « naturel » indique une chose créée par la nature, si c’est bien Dieu qui a créé l’Homme, en quoi sont-ils moins « surnaturels » que ces créatures ?

PSEUDO: Eldey. ÂGE: 26 ans. COMMENT AS-TU TROUVE LE FORUM? En cherchant désespérément un forum rp historique digne de ce nom sans Jack Sparrow ou de One Piece, ce qui s'est avéré laborieux.... DERNIER MOT?Le forum est très joli, ne serait-ce que par son design aux tons apaisants, je sens que je vais me sentir bien ici :)

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Jeu 14 Mai - 17:48
Invité
Invité
Invité





« Nathaniel ? Si je l’connais ? Pour sûr mon gars ! Un fameux gamin qu’voilà ! Il a navigué sur l’Atlas un bout de temps ! ‘Peux dire que je lui ai quasiment tout appris ! L’Atlas ? C’est mon navire mon gars ! Un brick qui troque du broc et du bric à brac des Caraïbes jusqu’aux Indes ! J’suis l’capitaine du rafiot, ouais ! Archibald De Fond-Bois, qu’c’est que j’m’appelle ! J’l’ai récupéré, l’gamin, qu’il devait avoir pas plus d’seize ans ! L’était tout pouilleux et boueux mais sapé comme un foutu noble ! M’est avis qu’il les avait chipées, les nippes,  mais bon, j’ai pu les revendre un bon prix après leur avoir rendu un minimum de santé.  J’les ai vendu à un vieux bonhomme du côté de La Havane, il voulait négocier le foutu vioque ! Alors moi, j’y ai dit ! Nan, mon gars, tu négocies pas avec Archibald De Fond-Bois, mon gars ! C’est d’ça que j’vis moi ! Et là, il me dit quoi ? Que ces des fringues de mômes ! Evidemment que c’est des fringues de mômes que j’lui dis ! L’gamin, l’était encore puceau, pas une tenue d’homme qu’il avait sur lui ! Et là... »

« Oui, je me souviens de lui. Je sais qu’il vient de Londres, d’une famille aisée. Vous savez, les hommes ont tendance à se laisser aller à raconter ce qu’ils ont sur le cœur quand ils sont dans les bras d’une jolie damoiselle, surtout quand ils sont jeunes. Quel âge ? Oh, et bien je dirais qu’il avait à peine ses dix-huit printemps mais quand quelqu’un paye, on s’occupe de lui, peu importe ses années d’expérience. Je vous l’accorde, il était mignon et tout penaud donc je lui ai offert sa première fois, puis ce n’est pas pour le temps que j’ai perdu ! *rires* La deuxième fois, il a payé, ça oui, mais il s’est nettement mieux débrouillé, et il s’est comporté comme un vrai gentleman. Je me targue de lui avoir enseigné quelque chose à ce petit. Comment ? Ce qu’il m’a raconté ? Ah oui, mais vous allez me prendre du temps là où d’autre m’aurez prise tout court, il va falloir faire sonner les pièces mon cœur. Bien, voilà qui est infiniment mieux. Comme je vous l’ai dit, il m’a raconté qu’il venait de Londres, d’une riche famille. Maintenant que j’y repense, je me demande s’il n’était pas un Lord ou quelque chose comme ça là-bas, j’aurai du me renseigner, j’ai peut-être laissé filer une occasion en or... Je ne connais pas son nom de famille, mais je peux vous assurer qu’il est équipé comme tous les hommes ! *rires* Il était arrivé à Port-Royal sur un navire corsaire, le Truth & Destiny, et devait repartir le lendemain, il était le petit mousse je crois bien. Il disait qu’il devait s’éloigner le plus possible de l’Angleterre, bien qu’il y avait des gens là-bas, qu’il espérait recroiser un jour pour leur arracher le cœur. Je ne sais pas s’il a réussi, en tout cas, il était craquant à s’énerver tout seul dans les draps. Avant de partir, il m’a même demandé mon nom et m’a offert une fleur. Je l’ai gardée, elle est toujours dans ma chambre, elle a séchée depuis le temps, bien sûr, mais je la garde dans un coin tout de même. C’était le premier à faire une telle chose... »

« Oh mon dieu ! Le jeune maître ! Avez-vous des nouvelles de lui ? Oh mon dieu... Mon dieu... Oui, je... Je suis bien Thomas McAllister. J’ai travaillé pour la famille Hayme durant de nombreuses vous savez ? J’étais en charge de la direction de l’entretien du domaine et de l’éducation du jeune maître. C’était un enfant d’une vivacité d’esprit étonnante, surtout lorsqu’il s’agissait d’esquiver ses leçons ! Je lui courais après des heures durant pour finalement le retrouver en train de discuter de botanique avec le jardinier ou de quelle était la meilleure façon de conserver de la nourriture avec le chef cuisinier ! *rires* C’était une douce époque... Les seules leçons pour lesquelles il ne rechignait pas était la géographie et l’astronomie, j’ose espérer que mon aide lui est encore utile aujourd’hui... Non, je ne saurais dire pourquoi il a disparu ainsi, a à peine quatorze ans, il avait une mère aimante, un père un peu absent, certes, mais l’aristocratie londonienne est presque un métier si l’on veut conserver ses atouts. Il avait un grand frère, de sept ans son aîné, Matthew. Ce dernier a été retrouvé échoué sur l’un des rives de la Tamise, il avait été battu à mort avant d’être abandonné aux eaux du fleuve... On n’a jamais su ce qu’il s’était réellement passé ni pourquoi. Si vous recroisez le jeune maître... Fichtre, il doit avoir bien grandi depuis... Ne lui parlez pas de moi, je vous en prie. S’il a choisi une nouvelle vie, il est inutile de lui rappeler celle qu’il a décidé d’oublier. Néanmoins, j’aimerais que nous restions en contact, si d’aventure je dois me rapprocher de lui à nouveau, vous comprenez ? »

« Nathaniel, Nathaniel... Non, vraiment, ça ne me dit r... Par ma barbe, mais si ! Nath ! Que Poséidon m’emporte au fin fond des abysses les plus noires si j’oublie ce foutu Nath ! Vous savez, j’exerce un commerce difficile, avec toutes les marchandises que je transporte d’un lieu à l’autre pour les revendre et, avec tous ces pirates et ces corsaires qui traînent dans ces eaux, les routes ne sont plus sûres, vous le savez comme moi. Eh bien, figurez-vous que ce gaillard, du haut de sa vingtaine d’années, a été l’un des foutus plus fameux barreur que j’ai connu de toute ma longue vie ! Que l’on me pende haut et court si je mens mais ce gars-là nous a tirés de pas mal d’embuscade ! Je me souviens d’une fois où il a manœuvré le bâtiment de telle façon que chaque boulet tiré par l’assaillant finissait sa course dans les eaux bouillonnantes à quelques mètres de la coque sans jamais nous toucher ! Trois salves qu’il a esquivés comme ça ! Le bougre d’en face a laissé tomber plus vite qu’un puceau avec sa première donzelle ! Il a sauvé La Demoiselle plus d’une fois, je vous le dis ! »

« Nath ? Ouais, c’était un ami, un vrai. A l’époque... Je vous dis ça mais ça remonte à peine deux ou trois ans, on était tous les deux membres de l’équipage d’Esteban Aixeres, le Capitaine du vaisseau pirate El Acuario, peu avant qu’il ne sombre non loin des côtes de Cuba. Nath avait eu du flair ce jour-là ! On avait quartier-libre et on s’était installé à la taverne pour boire un coup et il m’a dit : « Nicholas, en posant le pied sur ce caillou perdu au milieu des océans ce matin, j’ai bouclé mon deuxième tour du monde. Je ne reprendrais pas la mer avec Esteban, il le sait, je lui ai dit. Je lui ai dit que toi non plus d’ailleurs ! » Et ça l’avait fait marrer ce bon dieu de pirate ! Mais je lui dois une fière chandelle. On s’est perdu de vue quand il est monté sur un autre bâtiment quelques semaines plus tard, en tant que simple passager ce coup-ci, il ne restait jamais au même endroit très longtemps. Et, pour tout vous dire, je crois savoir pourquoi. Dans son barda, il y a un carnet. Moi, je ne sais pas lire donc je serai bien incapable de vous dire ce que signifie ce foutu charabia mais je sais qu’il renferme beaucoup d’esquisses avec des pièces de navire, ça je sais les reconnaître ! Je me demande à quoi ça peut bien lui servir ce foutu truc... »

« Hayme ? Foutredieu, ne prononcez plus jamais ce nom-là devant moi si vous tenez à la vie ! J’ai le couteau rancunier ces derniers temps... Surtout depuis que j’ai croisé cet enfant de catin ! Il était notre timonier à bord du Seahammer, et ce... Rat de cale nous a fait rater plus d’une prise qui aurait fait du bien à la couronne d’Angleterre ! Jamais vu un barreur aussi mauvais, à croire qu’il visait volontairement les récifs et qu’ils nous plaçaient en désavantage à chaque affrontement ! Il aurait travaillé pour le compte des français que ça ne m’étonnerait même pas ! Si l’Angleterre à quelque chose à se reprocher, c’est bien Nathaniel Zacheus Hayme ! Lorsqu’on l’a débarqué à Charles Town, il y a un mois à peine, il avait le sourire aux lèvres en nous voyant repartir avec un vaisseau qui ressemblait à un gruyère... La Capitaine est un lâche, il n’a jamais voulu accepter que ce fumier de pirate essayait de nous envoyer par le fond. Si ça ne tenait qu’à moi, je l’aurai égorgé avant de le jeter par-dessus bord en plein milieu du pacifique... Si vous le croisez un jour, soyez gentil de l’éventrer de la part d’Anthony Barrow... »


Revenir en haut Aller en bas
Invité
Jeu 14 Mai - 17:53
Invité
Invité
Invité
Bienviendue officiellement Nat !

J'attaque la lecture ^^"
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Jeu 14 Mai - 17:57
Invité
Invité
Invité
Bienvenue parmi nous :4: A l'évidence, je ne te souhaite pas bon courage pour ta fiche, trop de rapidité :134:
(je n'ajouterai qu'une chose : Gaspard :27: :27: :27: :27: :27: :27: :27: :27: :27:)
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Jeu 14 Mai - 18:14
Invité
Invité
Invité

Bienvenue !

Je n'ai littéralement rien à redire à ta fiche ! Elle est complète et mystérieuse à la fois, j'adore la manière dont tu as raconté son histoire ! Voici un perso qui promet en rp ! C'est avec plaisir et sans une hésitation que je te valide !

Tu intègres le Drapeau Blanc.
Tu vas maintenant pouvoir recenser ton avatar dans le bottin !
A partir de maintenant tu vas aussi pouvoir te créer un cercle social et commencer ton histoire en créant ta fiche de liens (les rps seront dans le même post).
Tu vas aussi devoir demander ton rang à cet endroit! La description de chaque rang disponible est rédigée dans ce sujet. Tu dois aussi choisir ton équipage. C'est important pour ton personnage!
Si tu es amené à être absent(e), tu pourras nous prévenir en postant un sujet dans cette partie.
Bon jeu !

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Jeu 14 Mai - 18:42
Invité
Invité
Invité
Officiellement bienvenue marin! :6:
Je t'ai déjà dit que j'aimais déjà le premier poste! Le second ne m'a pas déçu **
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Jeu 14 Mai - 20:31
Invité
Invité
Invité
Bienvenue officiellement Nath =D. Chouette fiche ! Par contre, pour l'état civil il faut indiquer si tu es célibataire, fiancé, marié ;-)...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Ven 15 Mai - 14:01
Invité
Invité
Invité
Bienvenue ! -mieux vaut tard que jamais-

Très bon choix d'avatar ;)
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Dim 17 Mai - 19:37
Invité
Invité
Invité
Bienvenue :11:
Bon jeu parmi nous :17:
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
ET UNE BOUTEILLE DE RHUM :: Pas de quartiers :: Cimetière :: V.4 :: Fiches refusées-
Sauter vers: